VIDEO. Naturalisation de Mamoudou Gassama: «Cela prouve que quand l’administration veut, elle peut»

INTERVIEW Le directeur des « opérations France » pour Médecins en Monde salue l’acte de bravoure du jeune Malien qui a sauvé un enfant, mais dénonce la différence de traitement entre ce sans-papiers d’origine étrangère et le reste de la population migrante…

Propos recueillis par Helene Sergent

— 

Des tentes de migrants le long du canal Saint-martin, à Paris, le 18 Mai 2018.
Des tentes de migrants le long du canal Saint-martin, à Paris, le 18 Mai 2018. — Francois Mori/AP/SIPA
  • Samedi, un Malien âgé de 22 ans, Mamoudou Gassama, a sauvé un petit garçon suspendu au balcon d’un appartement situé au 4e étage d’un immeuble parisien.
  • Considéré comme un héros par les internautes et une grande partie de la classe politique, il a été reçu ce lundi matin par le président Emmanuel Macron.
  • L’Elysée a annoncé dans la foulée la régularisation du jeune homme arrivé en France il y a six mois et jusqu’ici resté sans-papiers.

Il n’a pas fallu plus de 48 heures pour que le gouvernement et le chef de l’Etat s’emparent de cet exploit hors du commun. Ce lundi matin, le jeune Malien sans-papiers âgé de 22 ans considéré comme un héros après le sauvetage d’un garçonnet a été reçu par Emmanuel Macron à l’Elysée.

« Comme c’est un acte exceptionnel, tout ça on le fera évidemment dès aujourd’hui : régulariser tous vos papiers et si vous souhaitez on va engager une procédure de naturalisation pour que vous puissiez devenir français », a déclaré le Président. Saluant l’acte de bravoure inouï de Mamoudou Gassama, Yannick Le Bihan, directeur des opérations France de l’association Médecins du Monde, met en garde contre la récupération politique.

Quel regard portez-vous sur l’annonce de régularisation de ce jeune homme par l’Elysée ?

C’est très bien pour cette personne en particulier, il a véritablement accompli un acte de grande bravoure. Mais ce qui est frappant c’est la différence de traitement entre ce jeune homme et tous les autres. Cela prouve par ailleurs que quand l’administration veut, elle peut. Ce qui nous marque, c’est toutes ces personnes dans l’ombre, qui ont des parcours très compliqués, et qui doivent patienter des mois avant de voir leur dossier traité. Sans oublier les conditions d’accueil réservées à certains migrants. Je pense notamment à celles et à ceux qui vivent toujours dans les camps insalubres à Paris. L’histoire de Mamoudou Gassama, c’est surtout l’exception qui confirme la règle.

Y a-t-il, selon vous, une récupération politique ?

Une récupération politique, je ne sais pas. Ce qui est sûr, c’est que le traitement accordé à Mamoudou Gassama n’est pas celui réservé aux migrants à la frontière italienne, avec un déploiement important de gendarmes pour empêcher ces gens de rentrer en France, y compris des mineurs et ce en totale opposition avec ce que nous dictent les traités européens. Ce n’est pas non plus la politique menée à Calais où les policiers continuent d’empêcher ceux qui le souhaitent d’aller en Angleterre. Et comme je le disais, ce n’est pas non plus ce que notre association constate à Paris dans les campements insalubres du canal Saint-Denis ou quai de Jemmapes où l’État a laissé faire.

Quel message véhicule cet événement selon vous ?

Ce jeune Malien a fait ce qu’il pensait être juste. Ce qui est intéressant de notre point de vue, c’est que ce type de séquence permet de montrer les migrants de façon positive. Ce n’est généralement pas sous cet angle-là qu’ils sont présentés par les politiques ou dans les médias. Cette histoire humanise et cela peut modifier la vision de la migration de l’opinion publique. C’est une opportunité, il faut la saisir, c’est tellement rare.

>> A lire aussi : VIDEO. Enfant sauvé à Paris: Mamoudou Gassama va être «naturalisé français» et intégrer les pompiers

>> A lire aussi : VIDEO. Le héros sans-papiers qui a sauvé un petit garçon suspendu dans le vide sera reçu lundi par Macron

>> A lire aussi : VIDEO. Paris: Il escalade un immeuble de quatre étages pour sauver un enfant suspendu dans le vide