Les partisanes du «Together for yes» laissent éclater leur joie à l'annonce des résultats.
Les partisanes du «Together for yes» laissent éclater leur joie à l'annonce des résultats. — PAUL FAITH/AFP

ACTU

Cinq infos dans le rétro : L’avortement enfin autorisé en Irlande, Mort de Pierre Bellemare, Incendie à l’Europa Park, Real Madrid au sommet et grâce présidentielle

Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité du week-end...

La vie s’écoule, la vie s’enfuit. Passent les jours, sonnent l’heure. Et justement, c’est l’heure de votre résumé d’actualité du week-end. Voici les cinq infos qui ont marqué ce samedi et ce dimanche.

1 - Les Irlandais disent « oui » à l'avortement

Historique. Dans un pays marqué par le catholicisme, les droits des Irlandaises ont connu une avancée majeure ce samedi. Appelés aux urnes, les Irlandais se sont en effet prononcés à 66,4 % pour l’abrogation de l’interdiction constitutionnelle de l’avortement, 33,6 % ayant voté non lors d’un scrutin où la participation a atteint 64,1 %.

L’info en plus : Le gouvernement veut autoriser l’avortement pendant les 12 premières semaines de grossesse, et jusqu’à 24 semaines pour raisons de santé. Leo Varadkar, chef du parti Fine Gael, a annoncé que la nouvelle législation serait promulguée « avant la fin de cette année ».

2- Mort de l’animateur de radio et télévision Pierre Bellemare

Il était une voix mais aussi des silences. Le journaliste et écrivain Pierre Bellemare est décédé à ce samedi après-midi à l’hôpital Foch de Paris. Il était âgé de 88 ans.

Né le 21 octobre 1929 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), il avait commencé sa carrière en tant que technicien à Radio Service, animant des émissions comme La Tête et les jambes, Les Dossiers extraordinaires, Histoires vraies… Dans les années 1980, il importe le concept des émissions de téléachat et pendant 16 ans, il anime ainsi Téléshopping sur TF1. Il était aussi célèbre pour ses talents de conteur qu’il a mis au service de plusieurs émissions, notamment Les enquêtes impossibles, C’est arrivé un jour et Les Dossiers extraordinaires.

L’info en plus : En 2015, Pierre Bellemare s’était amusé à faire des gifs pour 20 Minutes. Retrouvez cet incroyable moment d'humour ici.

3- Impressionnant incendie à l'Europa Park

Un important incendie a éclaté samedi soir dans l’enceinte d’Europa Park, à Rust, en Allemagne. Parti d’un entrepôt il s’est propagé à une attraction, « la grotte des pirates » dans le quartier Hollandais. Près de 500 membres des forces de secours sont intervenus. Michael Mack, le fils aîné du propriétaire d’Europa-Park, a indiqué sur Twitter que les quartiers batave et norvégien sont entièrement détruits. L’origine de l’incendie est à ce jour indéterminée.

 

L’info en plus : Malheurs en série pour le Park qui a du fermer ses grand huit hier en raison des intempéries.

4 - Le Real Madrid remporte la Ligue des Champions

Et Boum ! Une troisième. « Il n’y a pas de secret, il y a une envie. Ce que nous avons fait, personne ne l’a fait », a lancé l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane samedi soir, alors que le club remportait pour la 3e fois la en Ligue des champions​ qu’il vient de remporter pour la troisième fois consécutive, une première pour un entraîneur.

L’info en plus : Parce qu’un match, c’est aussi des gestes, grandioses ou malheureux, retrouvez le retourné d'enfer de Bale et les erreurs tragiques de Karius.

 

 

5- La plus ancienne détenue de France graciée par le Président Emmanuel Macron

 

Emmanuel Macron a accordé la première grâce de son quinquennat. Le président de la République a choisi d’aménager la peine de « la plus ancienne détenue de France ». Cette ancienne prostituée originaire de Guadeloupe est détenue à Rennes depuis 1988 et sa condamnation à la perpétuité, après avoir passé trois ans en détention provisoire aux Antilles. Agée de 74 ans, elle est incarcérée en France depuis 30 ans, sans jamais avoir mis un pied sur le sol de la métropole en étant « libre ». graciée par le Président Emmanuel Macron

L’info en plus : La grâce accordée ne signifie pas que la détenue sera libérée mais que sa peine sera ramenée à vingt ans, à compter de la parution de l’acte de grâce. Elle devrait en revanche de sortir de l’établissement psychiatrique dans lequel elle vit depuis 1997.