VIDEO. Journée internationale des enfants disparus: Pourquoi l’alerte enlèvement n’est pas déclenchée à chaque disparition

MOBILISATION Parmi les outils mis en place pour retrouver les enfants disparus, les autorités disposent de l’alerte enlèvement...

B.D., N.W. pour la vidéo

— 

Photo prise le 28 août 2012 à Paris du site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif «Alerte enlèvement».
Photo prise le 28 août 2012 à Paris du site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif «Alerte enlèvement». — THOMAS COEX / AFP

Une journée pour ne pas les oublier. Ce vendredi, comme chaque 25 mai, on célèbre à travers le monde la Journée internationale des enfants disparus. Objectif : se souvenir de leur nom et de leur visage, mais aussi de mettre en place des stratégies de prévention de nouvelles disparitions.

Parmi les outils mis en place pour retrouver les enfants disparus, les autorités disposent de l’alerte enlèvement. Inspirée de l’alerte Amber, créée au Texas en 1996, elle a été adoptée en France en février 2006. Mais elle n’est pas déclenchée à chaque disparition. Voici pourquoi.

Le nombre de disparitions dites « inquiétantes » a flambé entre 2016 et 2017. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, sur les 49.422 signalements de disparitions d’enfants cette année, on dénombre 1.328 disparitions dites « inquiétantes » contre 687 en 2016.

>> A LIRE AUSSI. «L'absence inexpliquée d'un enfant, c'est la pire chose à vivre pour un parent»