Le ministre de l'Education nationale veut supprimer les heures de colle

EDUCATION Jean-Michel Blanquer souhaite revoir les sanctions et les punitions à l'école et dans les collèges...

— 

Une salle de classe dans une école à Strasbourg
Une salle de classe dans une école à Strasbourg — GILLES VARELA / 20 MINUTES

Fini les punitions bêtes et méchantes. Le ministre de l’Éducation nationale entend lancer un chantier le mois prochain sur les sanctions et les punitions appliquées dans les écoles et les collèges, rapporte RTL.

L’idée de Jean-Michel Blanquer serait de remplacer les heures de colle par des punitions qui aient du sens. Par exemple, si un élève se fait attraper en train de prendre une photo avec son portable en cours, son professeur pourrait lui demander de réaliser un exposé sur le droit à l'image.

Pas de portable dans le cartable

Cette proposition vient s’ajouter à celle d'Emmanuel Macron qui entend interdire le portable en cours. A ce propos, une loi sera présentée le mois prochain à l’Assemblée, afin qu’elle soit appliquée à la rentrée. Trois possibilités s’offriront aux chefs d’établissement.

Soit les élèves devront laisser leur téléphone éteint dans leur sac pendant les cours, soit le déposer dans des boîtes. Dernière possibilité, plus strict : il sera interdit d’entrer dans l’enceinte de l’établissement avec son téléphone.

>> A lire aussi : Interdire complètement le portable au collège, est-ce vraiment faisable?