Blagnac: Les habitants peuvent refuser l'installation du compteur Linky (avec la bénédiction du maire)

ENERGIE Face à l’émotion suscitée par les compteurs Linky, le maire de Blagnac vient de prendre un arrêté qui réglemente leur installation et a diligenté une étude indépendante sur l’émission d’ondes…

Beatrice Colin

— 

Illustration d'un compteur Linky.
Illustration d'un compteur Linky. — G. Durand / 20 Minutes

Après Castres, Arbas ou encore Portet-sur-Garonne, la ville de Blagnac a décidé de prendre un arrêté sur l’implantation des compteurs communicant Linky sur son territoire. Pas question de les interdire, mais de réglementer leur installation.

Et surtout de laisser le choix aux habitants d’autoriser ou pas Enedis à poser le fameux compteur, sans avoir à subir la moindre pression. « Il y a une vraie émotion à ce sujet, j’ai reçu des lettres, des appels et la réunion d’un collectif a réuni beaucoup de monde. Un élu est là pour porter la voix de la population. Il s’agit avant tout de demander à Enedis de laisser le choix de remplacer ou pas le compteur », insiste le maire, Joseph Carles.

Une étude sur les ondes

L’élu insiste aussi pour que la personne qui accepte son installation puisse par contre refuser que les données collectées soient transmises à des entreprises commerciales.

« Nous faisons aussi réaliser une étude par une société indépendante sur les émissions d’onde de ces compteurs, à la fois dans un appartement et dans un bâtiment public », explique l’édile qui veut avoir des arguments si jamais Enedis venait attaquer devant le tribunal administratif son arrêté.

>> A lire aussi : Var: Un installateur de compteur Linky victime d'un violent coup de tête

>> A lire aussi : Linky: Après l'agression dans le Var, Enedis est-elle assez pédagogue?