Uber: Une ancienne ingénieure porte plainte pour harcèlement sexuel

ÉTATS-UNIS Elle dénonce des « comportements dégradants, marginalisants, discriminatoires et de harcèlement sexuel envers les femmes »…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration du siège social de Uber à San Francisco.
Illustration du siège social de Uber à San Francisco. — Eric Risberg/AP/SIPA

Une ancienne ingénieure d’Uber a porté plainte ce lundi contre l’entreprise pour discriminations et harcèlement sexuel. Elle accuse le département des ressources humaines d’inertie face à ce qu’elle a subi.

Dans sa plainte, l’ingénieure, qui a travaillé chez Uber de 2014 à 2017, estime n’avoir été ni promue ni augmentée parce qu’elle a osé briser la loi du silence en dénonçant les discriminations et le harcèlement sexuel à l’encontre des femmes au sein de l’entreprise.

Comportements « dégradants » et « discriminatoires »

L’environnement de travail était miné « de comportements dégradants, marginalisants, discriminatoires et de harcèlement sexuel envers les femmes », affirme-t-elle. « Cette culture était perpétuée et approuvée par plusieurs managers, dont des hauts dirigeants de l’entreprise ».

Quand elle a informé les ressources humaines de sa situation, elle dit s’être heurtée à un refus de « prendre des mesures pour éviter » que cela ne se répète. Pire, elle s’est ensuite vu refuser promotions, augmentations de salaire, et des horaires de travail difficiles lui ont été assignés. Elle a fini par démissionner.

Politique de « transparence »

C’est la première plainte contre Uber depuis l’annonce, le 15 mai, d’une nouvelle politique de « transparence » face aux discriminations et agressions sexuelles.

Précédemment, Uber avait en effet une politique interne qui forçait les clients, employés et chauffeurs à passer par une procédure de médiation dans le cas d’un harcèlement ou d’une agression sexuelle. Une méthode beaucoup plus discrète qu’une plainte judiciaire.

>> A lire aussi : Festival de Cannes: «Plusieurs appels» au numéro pour les victimes de harcèlement sexuel

>> A lire aussi : Egypte: Une militante arrêtée après avoir dénoncé le harcèlement sexuel dans une vidéo