Fin du mystère, le gouvernement dévoile l'algorithme de Parcoursup

EDUCATION La plateforme d’orientation universitaire doit dévoiler ce mardi les première réponses qu’elle doit délivrer aux quelque 810.000 futurs bacheliers et étudiants en réorientation…

Clémence Apetogbor

— 

Un amphithéâtre dans une université en France, photo d'illustration.
Un amphithéâtre dans une université en France, photo d'illustration. — Joel Saget AFP

On connaît enfin les détails de l’algorithme de Parcoursup, la plateforme d’orientation universitaire au cœur d’une loi qui a suscité contestations et blocages d’universités.

« A la différence d’Admission Post Bac, dont les règles de fonctionnement n’avaient jamais été explicitées publiquement, les règles qui régissent Parcoursup ont été clairement fixées par la loi et par les décrets et arrêtés d’application », indiquent dans un communiqué commun le ministère de l’Enseignement supérieur et le secrétariat d’Etat en charge du Numérique.

Transparence

« Le code "open source", accompagné d’une présentation et d’une description des algorithmes est accessible sur le dépôt https://framagit.org/parcoursup/algorithmes-de-parcoursup », ajoutent-ils.

Cette publication « témoigne de la volonté du gouvernement de donner la plus grande transparence à la nouvelle procédure d’accès à l’enseignement supérieur », précise le communiqué. En mars, Emmanuel Macron avait souhaité la publication des détails de l’algorithme de Parcoursup, et plus généralement tous les algorithmes utilisés par l’Etat.

La publication du code favorisera « la pleine compréhension des mécanismes de la nouvelle procédure d’entrée dans l’enseignement supérieur : non hiérarchisation des vœux, absence de contraintes ; délais de réponse qui permettent, lorsque chaque candidat fait son choix, de libérer des places qui seront immédiatement proposées à d’autres candidats », selon le communiqué.

Un fonctionnement « en continu »

Parcoursup commencera ce mardi à 18h00 à envoyer des réponses aux vœux inscrits par les jeunes au printemps.

Le 22 mai « n’est pas une date fatidique » mais celle à laquelle « commencent à arriver les réponses », a souligné récemment la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, en précisant que contrairement à APB, qui publiait ses réponses lors de trois vagues successives distantes de plusieurs semaines, Parcoursup « fonctionne en continu ».

>> A lire aussi : «Plus de la moitié» des élèves auront une réponse positive dès mardi soir