Loire: Un maire ferme un groupe scolaire après des incidents avec deux écoliers

EDUCATION La mairie de Saint-Victor-sur-Rhins a décidé de laisser l’école fermée ce mardi pour alerter les autorités sur la gestion difficile de deux élèves de maternelle et de CP…

Elisa Frisullo

— 

La mairie a décidé de fermer l'école exceptionnellement suite à de difficultés rencontrées par les enseignants avec deux écoliers. Illustration.
La mairie a décidé de fermer l'école exceptionnellement suite à de difficultés rencontrées par les enseignants avec deux écoliers. Illustration. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Ce mardi, les élèves du groupe scolaire de Saint-Victor-sur-Rhins, dans la Loire, n’ont pas école. Le maire Daniel Bezin a en effet décidé de laisser fermer le groupe scolaire ce 22 mai suite à un incident survenu en CP jeudi dernier.

Ce jour-là, un enfant du cours préparatoire a tenté de s’échapper de la classe et, en voulant le rattraper, une maîtresse a heurté un portemanteau et s’est ouvert le front. Une large entaille qui a nécessité plusieurs points de suture.

L’incident de trop pour les enseignants et le maire qui pointent du doigt, selon Le Progrès, de grandes difficultés à prendre en charge deux élèves, cet enfant de CP et un autre écolier scolarisé en grande section, malgré la présence à leurs côtés d’une auxiliaire de vie scolaire.

Des crachats, des coups, des morsures

Le maire qui évoque des « crachats, des coups portés aux professeurs, des morsures », a décidé de prendre cette décision symbolique pour obtenir de l’aide de l’inspection académique. « On ne veut pas incriminer les enfants, mais les aider car on pense qu’ils relèvent d’un établissement spécialisé », indique le maire de Saint-Victor-sur-Rhins interrogé par le quotidien régional.

Un conseil extraordinaire doit se tenir ce mardi soir à l’école, en présence de l’inspectrice de l’Education nationale, selon la mairie qui, sur son site internet, a informé durant le week-end, les familles de la situation. « Suite à un incident à l’école, nous avons demandé une solution durable pour garantir la sécurité, la santé et le bien-être des enseignantes, du personnel communal et des enfants, auprès de l’Inspection académique », indique notamment la municipalité.