Une cantine scolaire, illustration
Une cantine scolaire, illustration — ROMAIN PERROCHEAU / AFP

ALIMENTAION

Cantines scolaires: 7 enfants sur 10 mangent de la viande ou du poisson tous les jours, déplore Greenpeace

Une enquête de l’ONG révèle que près de 70 % des écoliers ne se voient jamais proposer de repas végétariens à la cantine…

Une enquête participative, menée par Greenpeace France, révèle ce lundi que près de 7 enfants sur 10 trouvent tous les jours des protéines animales dans leur assiette à la cantine. « Si certaines villes font des efforts, la grande majorité est très en retard et ne propose quasiment jamais de repas végétariens », déplore l’ONG.

L’enquête, menée entre septembre 2017 et mars 2018 auprès de quelque 12 000 parents, a examiné les pratiques de 3 200 communes, relaie France Info. Elle montre que 69 % des enfants ne mangent jamais végétarien à la cantine, seulement de temps en temps pour 21 % et une fois par semaine pour à peine 9 %. Greenpeace juge cette consommation excessive au regard des recommandations sanitaires.

Des mères réclament une « option végétarienne » à Bagnolet

Laure Ducos, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France, estime urgent de mettre en place au moins deux repas végétariens par semaine dans les cantines. « Si les enfants laissent la viande ou le poisson de côté, ça veut dire qu’ils vont se retrouver à manger simplement un accompagnement et donc ce ne sera ni sain, ni équilibré », explique-t-elle.

L’idée fait son chemin dans certaines villes. Des mères de famille de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) ont demandé à leur mairie l’instauration d’une « option végétarienne » à la cantine.

Réduire la quantité, augmenter la qualité

Greenpeace plaide pour réduire la quantité de viande et de produits laitiers au bénéfice d’une meilleure qualité. Et que cette viande soit produite localement afin de privilégier les éleveurs qui ont des pratiques vertueuses.

Le projet de loi sur l'alimentation​, qui va être examinée prochainement par l’Assemblée, comporte notamment des amendements en faveur d’au moins deux repas végétariens par semaine à la cantine.

>> A lire aussi : Au tour de la restauration collective de faire la chasse au gaspillage

>> A lire aussi : Cantines publiques: D'ici 2022, la moitié des produits devront être bio ou écologiques, votent les députés