Affaire Maëlys: L'autopsie est finie, la dépouille de la fillette va être remise à sa famille

ENQUETE Pendant trois mois, les experts de la gendarmerie ont analysé les ossements de l'enfant...

Elisa Frisullo

— 

Le 15 février 2018, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, devant la salle des fêtes où avait disparu Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017.
Le 15 février 2018, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, devant la salle des fêtes où avait disparu Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • L’autopsie, entamée après la découverte des ossements de l’enfant, mi-févier, est achevée.
  • Les parents de Maëlys vont pouvoir récupérer la dépouille de leur enfant.

Neuf mois après la disparition de Maëlys et trois mois après la découverte de ses ossements, ses parents vont enfin pouvoir récupérer la dépouille de leur enfant. «Les opérations médicales sont terminées, il n'y a pas de raison que le parquet ne décide pas de restituer le corps à la famille», indique à 20 Minutes une source proche du dossier, confirmant une information Dauphiné Libéré.

Pendant près de trois mois, les hommes de l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont analysé les ossements de Maëlys, retrouvés mi-février à Attignat-Oncin, en Savoie, sur les indications de Nordahl Lelandais.

Le 14 février, après des mois de silence et de mensonge, l’ancien militaire était passé partiellement aux aveux et avait expliqué avoir « accidentellement » tué la fillette. Puis il avait conduit les enquêteurs et les magistrats dans une zone très escarpée où il avait abandonné le corps de l’enfant fin août 2017.

Une fracture de la machoire

Après de longues heures de recherches, les restes de Maëlys avaient été découverts. Les vêtements que portait la petite le soir de sa disparition à Pont-de-Beauvoisin avaient également été retrouvés à proximité de sa dépouille.

Lors de son dernier interrogatoire, Nordahl Lelandais a expliqué avoir tué la fillette de manière accidentelle en lui assénant une claque violente dans sa voiture, sur le trajet qui les conduisait de la salle des fêtes de Pont-De-Beauvoisin au domicile de l’ancien militaire, à Domessin. Les premiers examens menés sur le cadavre de Maëlys avaient mis au jour une fracture de la mâchoire, datant probablement d’avant la mort.

Les obsèques de Maëlys vont pouvoir avoir lieu

L’autopsie étant achevée, les experts vont désormais s’atteler à rédiger les conclusions de leur rapport, destinées aux magistrats instructeurs de Grenoble. Nordahl Lelandais devrait être une nouvelle fois entendu dans le cadre de cette affaire d’ici à un mois.

La dépouille de l’enfant devrait être enfin remise à ses parents prochainement. Les funérailles de la petite pourraient être organisées début juin, selon le quotidien régional.

>> A lire aussi : Affaire Maëlys: Prison ferme requise pour avoir défendu Nordahl Lelandais