Marseille: Après une journée de fête, dur retour à la réalité pour les supporters marseillais

REPORTAGE 20 Minutes a suivi la finale de la ligue Europa avec les supporters de l'Olympique de Marseille restés à domicile... 

Adrien Max

— 

Les supporters, déçus, sur le Vieux-Port.
Les supporters, déçus, sur le Vieux-Port. — Bertrand Langlois / AFP
  • La soirée a débuté dans la joie et la bonne humeur, après une journée haute en couleur.
  • Malgré le scénario du match, les supporters marseillais ont voulu y croire jusqu’au bout.
  • Quelques échauffourées ont émaillé la fin de soirée, occasionnant trois interpellations.

Le réveil risque d’être difficile. La journée fut endiablée à Marseille pour fêter la finale de la ligue Europa, mais les joueurs de l’Atletico Madrid les ont rapidement ramenés à la réalité en surclassant l' Olympique de Marseille. Les fumigènes et les effluves de pastis avaient pourtant envahi le Vieux-Port dès 10h30 du matin mercredi, avec le pot de l’amitié des South Winners, avant le départ à Lyon.

La fête s’est poursuivie dans l’après-midi, toujours rythmé par les chants des supporters entre « Aux armes » et « Jean Michel Aulas… ». Et quelques parties de rodéo sur le train touristique.

« On ne peut qu’être heureux »

A quelques minutes du coup de sifflet, la température oscille entre espoir et prudence. « J’y crois, je suis obligé. C’est tellement exceptionnel, on a tout à jouer et rien à perdre », s’enthousiasme Pierre-Marie. « On est tellement en mode victoire que je préfère avoir quelques doutes, tempère Sarah. En partant de cette posture, on ne peut qu’être heureux », explique-t-elle avec un large sourire.

Eloise, Sarah, Arlette et Margaux, supportrices de l'OM.
Eloise, Sarah, Arlette et Margaux, supportrices de l'OM. - Adrien Max / 20 Minutes

Fini les pronostics, il faut rapidement se trouver une place pour avoir une chance d’apercevoir le bout d’un écran. Mais Sarah a une autre priorité. « Quand tu prends l’apéro, il faut toujours penser à manger sinon tu finis trop empégué. Il y en a qui s’en foute mais moi je vais manger une part de pizza », conseille-t-elle. Ses trois copines préfèrent, elles, se concentrer sur l’endroit le plus opportun pour vibrer devant le match.

« On préfère prévenir »

Le coup d’envoi est donné, et la place Estienne-d’Orves prend des allures de Vélodrome. Les « Aux armes » se répondent d’un côté à l’autre. Lucas a réussi à se faufiler avec un ami. « Je vois qu’une moitié de l’écran mais c’est déjà bien. Un mec adorable a installé sa TV devant la fenêtre de son appartement pour que tout le monde puisse voir. Il nous régale. »

Au bout du premier quart d’heure, Alex, le serveur du bar Le Phonographe commence à remballer les premières tables de la terrasse. « On ne ferme pas mais on préfère prévenir. On ne veut pas que quelqu’un soit embêté pendant qu’il mange », confie-t-il. Un visionnaire Alex, trente secondes plus tard Antoine Griezmann ouvre le score. « C’est mieux qu’un but à la 5' ou à la 85' », tente de se rassurer Hugo. La blessure de Payet, comme un coup de grâce, jette un grand vide

Marseille aux couleurs de l'OM
Marseille aux couleurs de l'OM - Adrien Max / 20 Minutes

Fumigènes et lacrymogènes

A la mi-temps, la frustration domine à l’image de l’OM. « Je suis très énervé parce que l’Atletico n’a aucune occasion, mais on donne le but sur une erreur qui n’est pas digne du niveau. Tu le payes cash ! », débriefe, lucide, Benjamin. Mais après ce parcours européen rempli de rebondissements les Marseillais y croient. Même après le doublé d’Antoine Griezmann. « On y croit encore après les matchs précédents. Mais ça fait mal de voir Griezmann marquer deux buts alors qu’il va jouer la Coupe du Monde dans quelques jours avec l’équipe de France », explique Yohann.

Le troisième but est anecdotique, il est temps de liquider le stock de fumigènes. « De toute façon victoire ou pas, il fallait bien en faire quelque chose » justifie Antonin. La plupart des supporters rentrent en entonnant une dernière fois « Jean Michel Aulas… », comme une évidence. Les plus énervés se sont rassemblés autour du cours Jean-Ballard où CRS et « supporters » s’échangent cannettes et gaz lacrymogènes, occasionnant trois interpellations.

Les CRS en action sur le Vieux-Port après la défaite de l'OM.
Les CRS en action sur le Vieux-Port après la défaite de l'OM. - Bertrand Langlois

L’air du Vieux-Port pique comme le résultat du match. Pizza ou pas, il sera difficile à digérer. Pourtant il leur faudra vite se remettre à table et soutenir l’OM afin d’arracher la qualification en Ligue des Champions, samedi au stade Vélodrome.

>> A lire aussi : VIDEO. OM-Atletico: Le raté de Germain et le poteau de Mitroglou, les (petits) regrets de l'OM

>> A lire aussi : VIDEO. Ligue Europa: L'OM maté par Griezmann et l'Atlético... Larmes et douche froide à Marseille