Facebook se lance sur le marché de l'emploi

EMBAUCHE Le réseau social a mis en ligne mardi son service de recherche d'emploi en France, déjà lancé aux Etats-Unis et au Canada...

L.Br.

— 

Mark Zuckerberg s'exprime sur les changements de Facebook, le 1er mai 2018.
Mark Zuckerberg s'exprime sur les changements de Facebook, le 1er mai 2018. — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Et si vous trouviez un emploi grâce à Facebook ? Le réseau social de Mark Zuckerberg a lancé mardi soir un nouvel onglet « Offres d’emploi » pour permettre à ses utilisateurs de trouver du travail. Une concurrence de taille pour le réseau social LinkedIn ou encore Le Bon Coin.

Serveur, commercial, mécanicien… Les offres d’emploi sont déjà disponibles sur le nouveau service « Offres d’emploi » proposé par Facebook. Accessible depuis le profil de l’utilisateur, cette fonctionnalité a pour objectif de faciliter la mise en relation des demandeurs d’emploi avec les entreprises locales, explique Le Parisien.

« En trois clics, vous pouvez chercher du travail en vous géolocalisant »

« En trois clics, vous pouvez chercher du travail en vous géolocalisant, explique un porte-parole. Cette offre est surtout destinée aux petites entreprises qui publiaient déjà leurs offres et sera notamment intéressante pour les personnes qui cherchent des stages ou des jobs d’été. » 

Les personnes intéressées par une offre d’emploi pourront soumettre leur candidature directement depuis la plate-forme, en partageant leur CV et leur profil auprès des employeurs.

Un million d’entreprises françaises ont un profil Facebook

« Il est également possible d’enregistrer des offres et de générer des alertes afin de recevoir des notifications », poursuit Le Parisien. Près d’un million de TPE/PME françaises seraient présentes sur la plateforme, mais il est difficile de savoir combien vont jouer le jeu.

Ce service est déjà disponible aux Etats-Unis et au Canada depuis le mois de février 2017. Il vient d’être lancé dans 42 pays dans le monde, en concurrence directe avec le réseau professionnel LinkedIn ou encore en France l’activité du site Internet Le Bon Coin.

>> A lire aussi : En concurrençant LinkedIn, Facebook peut-il bouleverser la recherche d'emploi?