Grève à la RATP: Un train sur deux sur les lignes A et B du RER

MOBILISATION « Environ 75 % de grévistes » parmi les conducteurs selon le syndicat CGT-RATP…

20 Minutes avec AFP

— 

Un RER A à la station Châtelet. (Illustration)
Un RER A à la station Châtelet. (Illustration) — M.ASTAR/SIPA

Un mouvement de grève qui n’a « strictement rien à voir » avec le conflit à la SNCF. Un train sur deux seulement circule lundi sur les portions du RER A et B gérées par la RATP, en raison d’une grève des conducteurs initiée par quatre syndicats, a-t-on appris de sources concordantes.

>> Grève à la SNCF: Suivez la 18e journée de mobilisation en direct avec nous...

La moitié des trains était annulée sur l’ensemble de la ligne A ainsi que sur la portion du RER B reliant la gare du Nord à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), a indiqué à l’AFP un porte-parole de la RATP. Le trafic des métros, bus et tram n’était pas touché par le mouvement social.

« Une politique du chiffre » qui conduit à « des incidents à répétition », selon les syndicats

Le RER A transporte 1,2 million d’usagers quotidiennement (SNCF et RATP confondus) et le RER B près de 900.000. Dans un tract commun, les syndicats CGT, Unsa, SUD et FO de la RATP dénoncent des « problèmes récurrents » sur les deux lignes : « pressions managériales constantes, effectif insuffisant, sanctions à répétition mal vécues, modifications des textes réglementaires de manière unilatérale, stress permanent ».

Ils accusent la direction de mener « une politique du chiffre » qui conduit à « des incidents à répétition », les conducteurs étant soumis à un « mal-être au travail qui entraîne des risques pour la sécurité ferroviaire ». Les perturbations sur les RER A et B n’ont « strictement rien à voir » avec le conflit à la SNCF, même si les deux grèves coïncident lundi, a précisé à l’AFP Michel Leben (CGT-RATP), en évoquant « environ 75 % de grévistes » parmi les conducteurs.