VIDEO. Université: Partiels annulés et violents affrontements avec les forces de l'ordre à Grenoble

CAMPUS BLOQUE Les étudiants grévistes sont parvenus à faire annuler les partiels de ce lundi matin sur le campus de Grenoble, où une vive intervention policière a eu lieu…

Jérémy Laugier

— 

Des étudiants avaient déjà tenté de bloquer l'accès au campus universitaire de Grenoble, jeudi dernier à Saint-Martin-d'Hères. JEAN-PIERRE CLATOT
Des étudiants avaient déjà tenté de bloquer l'accès au campus universitaire de Grenoble, jeudi dernier à Saint-Martin-d'Hères. JEAN-PIERRE CLATOT — AFP

La tension ne cesse de monter sur le campus universitaire de Grenoble, à Saint-Martin-d’Hères (Isère). Quatre jours après avoir tenté (en vain) de bloquer l’accès au site, les étudiants en lutte contre la loi Vidal ont remis ça ce lundi matin de manière encore plus ferme, dès 6 heures. Si bien que même l’intervention des forces de l’ordre, à 8 heures, n’a pas permis le déblocage des lieux, comme l’explique Le Dauphiné Libéré.

Face à la tenace résistance des grévistes à bloquer le campus, des affrontements très vifs ont eu lieu. Les forces de l’ordre ont en effet utilisé des gaz lacrymogènes et chargé les étudiants, comme le montrent notamment des vidéos publiées par des militants sur les réseaux sociaux.

De nombreux malaises et crises de panique chez les étudiants

Dans ce contexte sous haute tension, les sapeurs-pompiers ont dû intervenir pour secourir un jeune homme de 20 ans, blessé et conduit au CHU. Un policier a été légèrement touché après avoir reçu un coup à la tête, sans besoin d’hospitalisation. De même, la direction de l’université évoque de nombreux malaises et crises de panique chez les étudiants venus passer leurs partiels et coincés malgré eux dans les bousculades.

Les grévistes, qui font état de trois blessés dans leurs rangs, sont donc parvenus à faire annuler les partiels de ce lundi matin. Ceux-ci devraient être reportés dans les prochains jours, tandis que le flou entoure toujours la tenue des épreuves prévues ce lundi après-midi.