Affaire Fiona: Cécile Bourgeon demande à être hypnotisée pour localiser le corps de sa fille

PERTE DE MEMOIRE La mère de la petite Fiona assassinée en mai 2013, espère voir remonter des « souvenirs plus précis » du jour où elle a enterré le corps de sa fille dans une forêt…

N.Sa avec AFP

— 

Cécile Bourgeon, la mère de Fiona.
Cécile Bourgeon, la mère de Fiona. — Thierry Zoccolan / AFP

Une demande surprenante. Selon une information du journal Le Parisien, Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, 5 ans, morte en mai 2013, veut recourir à l'hypnose dans l’espoir de localiser le corps de Fiona qu’elle et son ex-compagnon Berkane Makhlouf affirment avoir enterré dans une forêt. Toujours selon les informations du Parisien, un médecin spécialisé dans l’hypnose serait d'accord pour tenter l’expérience.

« Notre cliente souhaite simplement apporter une sépulture décente à sa fille. On ne peut la suspecter d’être dans une démarche utilitaire. Si on retrouve le corps, cela n’aura pas d’incidence sur le verdict », précisent ses avocats, Mes Gilles-Jean et Renaud Portejoie.

Le témoignage sous hypnose, pas recevable en France

La mère de la petite Fiona et son ex-compagnon ont été condamnés  en appel à 20 ans de réclusion en février dernier par la cour d’assises de la Haute-Loire, et ont chacun formé un pourvoi en cassation.

« Pour le corps de Fiona, j’ai réfléchi, il n’y a qu’une solution : un hypnotiseur », a-t-elle confié à l’un de ses conseils fin mars selon le Parisien. En France, un témoignage obtenu sous hypnose n'est pas recevable. Mais en Belgique, la méthode utilisée depuis la fin des années 1990 aurait déjà fait ses preuves, même si son utilisation reste occasionnelle. 
Dans le cas de Cécile Bourgeon, l'enjeu n'est pas de prouver ou non qu'elle est coupable, mais bien de retrouver le corps de la petite Fiona. Ses pertes de mémoire, et ses vagues indices n'ayant pour l'instant pas permis aux enquêteurs d'y parvenir.