Nouvelle-Calédonie: Un sondage donne le «non» à l'indépendance largement gagnant au référendum du 4 novembre

REFERENDUM Le sondage montre un net recul du vote indépendantiste, comparé à la même enquête menée exactement un an auparavant sur le territoire calédonien…

20 Minutes avec agences

— 

Le drapeau de la Nouvelle-Calédonie
Le drapeau de la Nouvelle-Calédonie — WITT/SIPA

Les opposants à l’indépendance devraient largement l’emporter lors du référendum du 4 novembre prochain en Nouvelle-Calédonie. C’est en tout cas le résultat d’un sondage publié ce mercredi. La question posée est la même que celle arrêtée par les autorités pour le référendum : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ».

59,7 % des personnes interrogées ont répondu « non » à cette question. 22,5 % ont dit « oui » à l’indépendance et 17,8 % ne savent pas ce qu’ils voteront. Le sondage montre un recul du vote indépendantiste (24,4 % en 2017) et une progression de celui pour le maintien dans la France (54,2 % en 2017) par rapport aux résultats de la même enquête il y a un an.

Des chiffres à prendre « avec des pincettes »

Le directeur d’antenne de Caledonia, qui a mené le sondage, souligne toutefois qu’il faut prendre ces chiffres « avec des pincettes », la progression du « non » à l’indépendance de 5,5 % « se situant dans la marge d’erreur des 5 % ».

Les différents partis politiques calédoniens ont lancé ces derniers jours leurs campagnes en vue du référendum, ultime étape du processus de décolonisation de l’accord de Nouméa (1998). Emmanuel Macron est attendu ce jeudi en fin d’après-midi dans l’île où il restera jusqu’à samedi soir.

>> A lire aussi : La visite d'Emmanuel Macron à Ouvéa ne fait pas l'unanimité

>> A lire aussi : Référendum en Nouvelle-Calédonie: Feu vert du Sénat au projet de loi sur la composition du corps électoral