VIDEO. Défilé du 1er-Mai: Qui sont les Black Blocs, activistes antisystème et anarchistes ?

NI DIEU, NI MAITRE ! Présents partout dans le monde, les Black Blocs manifestent violemment leurs désaccords, lors d'événements politiques...

Emilie Petit

— 

Des Black blocs, le 22 mars 2018 à Nantes.
Des Black blocs, le 22 mars 2018 à Nantes. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Leur réputation n’est plus à faire. Les Black Blocs, ces activistes cagoulés et vêtus de noir, sont soupçonnés d'être responsables des violences lors de la grande manifestation parisienne de ce mardi. Ils étaient même, selon la police, près de  1200 à défiler  le 1er-Mai, à Paris. Qui sont ces « nouveaux anarchistes » ? D’où viennent-ils ? Que veulent-ils ?

Les Blacks blocs ont émergé en Allemagne, dans les années 1980. Créée à l’origine pour défendre les squats des expulsions policières, leur «tactique» a très vite embrassé les combats des anti-système et des anarchistes : l’altermondialisme, le capitalisme, les multinationales, le salariat, les banques et l’autorité. Entre autres.

Entre affrontements avec la police, destruction de guichets bancaires et de voitures, et pillages, les Black Blocs se sont forgés, années après années, une vilaine réputation. Accusés de semer le chaos lors des défilés et manifestations politiques, ils n’en ont pas moins réussi à fédérer autour d’un seul et même slogan : « Qui nous sommes est moins important que ce que nous voulons. Et nous voulons tout, pour tout le monde. »

>> A lire aussi : Après les violences, Mélenchon accuse l'extrême droite et Le Pen l'extrême gauche