Deux services d'ordre mobilisés pour assurer la sécurité de «la Fête à Macron»

MANIFESTATION Les organisateurs de « La fête à Macron » le 5 mai, prévoient deux services d'ordre pour encadrer leur manifestation, annoncée comme « joyeuse et festive »...

20 Minutes avec AFP
— 
Des manifestants à Paris lors du défilé du 1er-Mai.
Des manifestants à Paris lors du défilé du 1er-Mai. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Au lendemain des violences perpétrées pendant la manifestation parisienne du 1er-Mai, les organisateurs de « La fête à Macron » le 5 mai, prévoient deux services d'ordre pour encadrer leur manifestation, annoncée comme « joyeuse et festive ».

Tout au long du trajet de cette manifestation, entre la place de l’Opéra et la place de la Bastille, un service d’ordre d'« une centaine de personnes » sera mis en place par les organisateurs, ont annoncé ce mercredi les organisateurs de la manifestation, anciens du mouvement Nuit Debout.

Un « pique-nique » avec concerts sur la place de l’Opéra

Un deuxième service d’ordre sera disposé autour du « carré des luttes », qui ouvrira le cortège, avec environ 200 représentants des différents secteurs « en lutte » (cheminots, étudiants, personnel soignant…). L’initiative de cette manifestation avait été lancée le 4 avril à Paris par François Ruffin, député La France insoumise, et d’autres « anciens nuit-deboutistes ».

Cette « manifestation pot-au-feu », à laquelle chacun est invité à participer avec « ses propres revendications, ses colères mais aussi ses espoirs », veut « faire sa fête à Macron et au monde qu’il représente », celui « de la finance » et du « patronat ». Elle sera précédée d’un « pique-nique » avec concerts sur la place de l’Opéra, et non au Louvre, comme les organisateurs le souhaitaient, la préfecture leur en ayant refusé l’autorisation.

Une cagnotte sur le Web

« Ça va être festif et joyeux », selon eux. Il y aura notamment « quatre chars », des camions avec plateau, le char Jupiter, le char Dracula, le char Napoléon, avec sur chacun d’entre eux une personne grimée en Macron, enfin un char « résistance », où les manifestants pourront exposer leurs revendications.

Pour couvrir les frais de la manifestation, une cagnotte sur internet a permis de récolter 24.269 euros auprès de 817 donateurs.