Lyon: L'homme suspecté du viol d'une femme de 87 ans, trahi par son ADN, interpellé

ENQUETE L’homme a pu être confondu grâce à des traces ADN relevées sur la scène de crime…

E.F.
— 
L'homme a été interpellé lundi à Lyon. Illustration.
L'homme a été interpellé lundi à Lyon. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • L’homme était entré par effraction chez sa victime dans la nuit du 22 au 23 avril.
  • Grâce à des traces ADN relevées chez la victime, les enquêteurs ont pu rapidement remonter jusqu’à l’agresseur présumé, repéré et arrêté lundi.

Une nuit d’horreur, un calvaire sans nom. Lundi, un homme a été interpellé place Gabriel-Péri, dans le VIIe arrondissement de Lyon, au terme d’une enquête de dix jours menée par la police après le viol d’une octogénaire.

Dans la nuit du 22 au 23 avril, un cambrioleur, dont l’identité n’a toujours pas été clairement établie, était entré par effraction au domicile de cette femme de 87 ans, situé dans le IXe arrondissement. La victime s’était réveillée et avait surpris le cambrioleur en plein vol.

Un calvaire de deux heures

Plutôt que de s’enfuir, ce dernier, le visage en partie dissimulé, ganté et armé d’un couteau, aurait alors sauvagement violé la vieille dame pendant deux heures, relate ce mercredi Le Progrès. Puis il aurait fini par quitter les lieux après avoir pris le temps de se laver les mains, emportant avec lui le téléphone de sa victime et d’autres effets personnels.

Traumatisée, l’octogénaire a toutefois réussi à alerter les services de police. Les agents de la police technique et scientifique ont alors passé au peigne fin la scène de crime et sont parvenus à relever, au domicile de la victime, des traces ADN.

Rapidement, les enquêteurs de la sûreté départementale ont constaté que le profil génétique de l’agresseur était déjà enregistré dans le fichier national des empreintes génétiques. Inquiets de voir l’homme récidiver, ils n’ont alors pas ménagé leurs efforts pour retrouver au plus vite l’individu.

Il explique que la victime était consentante

Son signalement et sa photo ont été diffusés dimanche dans les commissariats de la ville. Lundi après-midi, l’homme, repéré dans le centre de Lyon, a finalement été interpellé. Placé en garde à vue, cet individu, connu pour des cambriolages et des vols avec violence, mais sans aucune identité précise établie, a tenté d’expliquer que sa victime était consentante.

Lors de la confrontation avec l’octogénaire, l’homme, sans papiers, présent en France depuis plusieurs mois, a toutefois fini par reconnaître les faits. Il devrait être présenté ce mercredi au parquet de Lyon en vue d’une probable mise en examen et d’un placement en détention provisoire.