Grève SNCF: Quelles indemnisations pour les usagers des TGV, Intercités, TER et transiliens?

TRANSPORTS La SNCF a détaillé vendredi soir de nouvelles réductions pour les usagers du TER affectés par le mouvement social…

C.P. avec AFP

— 

Illustration d'un contrôleur de la SNCF, ici auprès d'un TGV en gare de Rennes.
Illustration d'un contrôleur de la SNCF, ici auprès d'un TGV en gare de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Opération séduction à la SNCF. Alors que le sixième épisode de grève des cheminots débute ce samedi, la compagnie ferroviaire a annoncé de nouvelles réductions pour ses usagers.

Abonnement TER à moitié prix en juin

Les clients qui étaient abonnés des TER en avril, bénéficieront ainsi d’une réduction de 50 % sur leur abonnement en juin, dans toutes les régions, a indiqué le directeur général des  TER, Franck Lacroix. Cela représente 275.000 personnes.

« Les associations d’usagers voulaient un geste à la fois simple, lisible et homogène », a-t-il commenté lors d’un point de presse, précisant que la mesure coûterait à la SNCF « un peu plus de 10 millions d’euros ».

« Dans le coût de la grève, il y a un coût subi et un coût voulu, et ça, ça fait partie du coût voulu. On assume le fait de faire un effort financier pour nos clients », a relevé le directeur général adjoint du groupe public, Mathias Vicherat.

Billets TER remboursables pendant 61 jours

Pour les 750.000 usagers non abonnés qui prennent des TER tous les jours, les billets émis en avril sont utilisables pendant dix jours. En cas de non-utilisation, ils seront remboursables sans frais pendant 61 jours.

Modalités d’indemnisation en discussion pour les Transiliens

Les abonnés des trains de banlieue d’Ile-de-France (Transilien), eux, doivent être remboursés au prorata du nombre de jours de grève pendant lesquels moins d’un train sur trois a circulé sur leur ligne.

Les modalités de ce remboursement seront discutées le 17 mai lors d’une réunion avec Ile-de-France Mobilités (IDFM), l’autorité organisatrice, et les associations d’usagers concernées, a précisé la SNCF.

« Pour nous, le compte n’y est absolument pas pour l’Ile-de-France », a déjà prévenu le cabinet de Valérie Pécresse, présidente de la région et d’IDFM, dans un courriel à l’AFP.

Réductions sous condition pour les abonnements TGV et Intercités

Quant aux abonnés TGV et des Intercités, ils bénéficieront d’une réduction de 30 % sur leur abonnement de mai ou de juin, ou de bons de réduction, si moins d’un train sur trois a circulé sur leur ligne habituelle pendant les jours de grève entre le 22 mars et le 19 avril. Le principe sera ensuite le même s’il y a moins d’un train sur trois du 20 avril au 20 mai.

Pour les abonnements hebdomadaires dans les deux cas, des bons d’achat sont prévus, au prorata du nombre de jours de grève dans la semaine.

La SNCF a d’ores et déjà dépensé 8 millions d’euros pour rembourser les abonnés à TGV Max en avril, a indiqué la compagnie

Trains garantis

La SNCF a parallèlement indiqué vendredi que tous les TGV qui sont en vente jusqu’au 17 mai, en gare ou sur son site internet, étaient « garantis », et circuleraient malgré la grève.

Elle a également voulu rassurer ceux qui désirent se rendre à un des grands événements sportifs ou culturels du printemps. Pour neuf manifestations - Printemps de Bourges, Série Mania à Lille, Foire de Paris, Nuits Sonores à Lyon, finale du Top 14 de rugby, festival We Love Green à Paris, Download Festival à Brétigny-sur-Orge, Solidays à Paris, Hellfest à Clisson -, un plan de transport sera mis en place en coordination avec les organisateurs et les préfectures.

« La liste n’est pas exhaustive », a relevé un porte-parole, notant qu'« il n’est pas exclu que la grève s’arrête avant » tous ces événements.

« On met l’accent sur l’information des voyageurs, et on garantit les trains utiles pour emmener et ramener le public. Eventuellement, on affrétera des cars si besoin », a-t-il expliqué.

>> A lire aussi : Grève à la SNCF: Le président de la région Grand Est veut un remboursement des abonnements TER

>> A lire aussi : Grève à la SNCF: L'intersyndicale annonce un «rassemblement le 3 mai» à Paris et en régions