Seine-Maritime: Une amende pour les visiteurs imprudents du « trou à l’homme »

MAREE Les pompiers de Seine-Maritime ont secouru plus de 120 personnes en 2017 dans le fameux « trou à l’homme », un tunnel creusé dans la falaise…

20 Minutes avec agence

— 

La mairie d'Etretat a pris des mesures pour éviter les opérations de secours dans le « trou à l'homme ».
La mairie d'Etretat a pris des mesures pour éviter les opérations de secours dans le « trou à l'homme ». — Wikimedia / Cslevine

La mairie d’Étretat (Seine-Maritime) a décidé de sévir. Elle va limiter l’accès au « trou à l’homme » et appliquer une amende de 35 euros aux touristes imprudents, rapporte Actu.fr.

Ils sont en effet de plus en plus nombreux à se retrouver piégés par la marée chaque année dans ce tunnel. Pour la seule année 2017, 120 à 130 personnes ont été secourues par les sapeurs-pompiers. Samedi dernier, 21 personnes, bloquées par la marée, ont ainsi été évacuées en urgence.

Sans danger uniquement à marée basse

Le « Trou à l’homme » est un tunnel, creusé dans la falaise, qui permet de rejoindre la plage de Jambourg depuis celle d’Étretat. Le site n’est accessible sans danger qu’à marée basse mais certains visiteurs imprudents ne prennent pas garde aux horaires des marées et aux panneaux d’informations disséminés aux abords du site.

Ils se retrouvent alors coincés. Si le tunnel reste au sec, la marée haute les empêche de rejoindre la terre ferme. L’intervention des secours est alors indispensable. Parfois même, un hélicoptère est mobilisé. Des opérations donc très onéreuses.

Deux policiers pour surveiller le site

La mairie d’Étretat a décidé d’agir. « Il a été question un temps de mettre des grilles, explique Catherine Millet, la maire. Mais ce n’était pas possible… C’est une véritable offre touristique, je trouvais ça vraiment dommage qu’il soit complètement fermé au public… Avec le service départemental d’incendie et de secours et la sous-préfecture, nous avons réfléchi à comment sécuriser l’accès du trou à l’homme ».

L’arrêté de la municipalité pourrait être appliqué fin avril. Il prévoit une amende de 35 euros en cas de non respect des consignes de sécurité. L’accès au tunnel ne sera autorisé que deux heures avant la marée basse et une heure après.

« Deux policiers seront également présents à proximité les week-ends d’avril à septembre et pendant les vacances scolaires. Un en amont du trou à l’homme et un autre au niveau du trou », ajoute Catherine Millet. Les aventuriers sont prévenus.

>> A lire aussi : Calvados: Deux jeunes piégés par la marée montante sauvés in extremis d'une eau à 7°C

>> A lire aussi : Vendée: Deux voitures prises au piège de la marée au passage du Gois