Rhinopneumonie: De plus en plus de chevaux malades, des manifestations annulées dans toute la France

ANIMAUX Les cas les plus graves de Rhinopneumonie peuvent entraîner la mort du cheval…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration équitation
Illustration équitation — Ed Jones/ AFP

Le calendrier des manifestations équestres est fortement perturbé un peu partout en France. En cause : une épidémie de rhinopneumonie chez les chevaux. Le réseau d’Epidémio-surveillance en pathologie équine (Respe) a enregistré une recrudescence de cette maladie dans tout le pays, notamment dans l’Ouest mais aussi dans l’Ain, l’Aisne et la Meurthe-et-Moselle, rapporte Actu.fr.

Plusieurs concours annulés

Plusieurs concours ont été annulés tandis que certains centres équestres ont pris des mesures de confinement. « Tout en sachant que la rhinopneumonie peut se transmettre quasiment via un simple toucher, il y a un trop gros risque que nous n’avons pas souhaité prendre », a déclaré le directeur général du pôle international du Cheval à Deauville, où un concours de saut d’obstacles devait avoir lieu du 27 avril au 1er mai. L’international de dressage de Saumur a également été reporté.

La rhinopneumonie peut provoquer de l’hyperthermie, des difficultés respiratoires, des problèmes de toux et d’écoulement nasal chez le cheval. Dans les cas les plus graves, elle peut même provoquer la mort de l'animal.

60 % des chevaux seraient porteurs du virus

Les spécialistes tiennent cependant à ne pas tomber dans le catastrophisme. Cette pathologie est commune et très répandue. « Chaque année des cas sont observés, et quand ces derniers ne sont ni décelés ni traités, ils s’étendent à d’autres chevaux », explique ainsi un vétérinaire du Respe.

Selon la ligue équestre Wallonie-Bruxelles, 60 % des chevaux ou plus seraient porteurs du virus : « la majorité des infections se déroule sans passer par les signes les plus graves de la maladie et se résume principalement à des symptômes légers de grippe ».

Pour enrayer la propagation, il est demandé aux propriétaires d’isoler la bête en cas de doute et d’appeler un vétérinaire. Les autorités conseillent aussi de prendre quotidiennement la température du cheval, de s’assurer de la propreté des box et de désinfecter le matériel.

>> A lire aussi : Belgique: Après les chiens, des chevaux nains pour guider les aveugles

>> A lire aussi : VIDEO. Prêts pour une course sur l'un des chevaux les plus rapides du monde?