20 Minutes : Actualités et infos en direct
SECURITEVIDEO. Comment le Mont-Saint-Michel fait face à la menace toute l'année

VIDEO. Comment le Mont-Saint-Michel fait face à la menace toute l'année

SECURITELe site touristique a été évacué dimanche après des menaces proférées par un individu contre les forces de l’ordre…
Après la réouverture du site dimanche après-midi, les sacs des visiteurs étaient fouillés par des gendarmes.
Après la réouverture du site dimanche après-midi, les sacs des visiteurs étaient fouillés par des gendarmes. - J. Gicquel / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

L'essentiel

  • Comme tous les grands sites touristiques, le Mont-Saint-Michel doit faire face à la menace terroriste.
  • Une quarantaine de militaires et de gendarmes sont chargés de surveiller le Mont pendant la saison touristique.
  • Des équipements ont également été installés pour sécuriser les lieux comme des barrières anti-intrusion et des portiques de sécurité.

«L’archange Michel qui trône au-dessus du Mont et qui a combattu le mal est là pour nous protéger ». Pour Flora Deguette, chargée de la communication du site touristique, la sécurité du Mont-Saint-Michel serait donc avant tout une question de spiritualité. Dimanche matin, les gendarmes sont également venus en renfort pour évacuer et protéger le site touristique après qu’un individu ait proféré des menaces de mort contre les forces de l’ordre. Traqué pendant toute la journée, le suspect a finalement été interpellé tard dans la soirée près de Caen.



Si la piste terroriste a rapidement été écartée dans cette affaire, le site touristique, qui accueille chaque année 2,5 millions de visiteurs, fait l’objet d’une étroite surveillance. « On sait tous que le Mont-Saint-Michel est une cible et qu’une attaque terroriste peut avoir lieu. Mais je préfère ne pas y penser », nous confiait dimanche midi un restaurateur.

Les policiers municipaux désormais armés

La menace semble en tout cas prise au sérieux par les autorités qui ont renforcé depuis plusieurs années le dispositif de sécurité autour et à l’intérieur du Mont. « Cela fait des années et des années qu’on se prépare comme tous les grands sites français et dans le monde. On a donc aujourd’hui une organisation des forces de sécurité, tant en termes de prévention que d’action, qui est extrêmement performante », indique Eric Vannier, ancien maire de la commune, interrogé par Franceinfo.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Pendant la saison, ce sont ainsi une quarantaine de militaires et de gendarmes qui sont déployés sur le site pour assurer la sécurité des visiteurs. Au quotidien, cinq policiers municipaux sont également présents sur le Mont. En début d’année, le maire de Pontorson, qui partage sa police avec la commune du Mont-Saint-Michel, avait d’ailleurs pris la décision d’armer ses policiers municipaux. « Il faut pouvoir protéger la population en cas d’attaque terroriste. Le Mont-Saint-Michel est un lieu très sensible. Mais c’est aussi pour protéger nos policiers », avait alors indiqué André Denot, le maire de Pontorson.

Des barrières anti-intrusion installées

En plus des moyens humains, des équipements ont été également été installés depuis plusieurs mois pour renforcer la sécurité des lieux. Suite à l'attaque terroriste de Nice en juillet 2016, des barrières anti-intrusion ont ainsi été posées sur le pont-passerelle pour éviter que des véhicules ne pénètrent sur le site.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Dans le cadre du plan Vigipirate, des portiques sont aussi présents à l’entrée de l’abbaye et les consignes y sont interdites. « On aura beau tout sécuriser, le risque zéro n’existe pas. Mais maintenant on est habitués à tout ce dispositif, c’est ça qui est triste », assurait dimanche ce touriste parisien, venu en famille profiter des merveilles du Mont.

Sujets liés