Blocage d'un col par Génération identitaire: La compagnie d'hélicoptère se dit victime «d'une escroquerie»

POLEMIQUE D'après la société Heli Max, Génération identitaire ne leur avait pas précisé le but de l'opération...

F.F.

— 

Génération identitaire a bloqué le col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, le 21 avril 2018, pour empêcher les migrants de passer.
Génération identitaire a bloqué le col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, le 21 avril 2018, pour empêcher les migrants de passer. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

« Nos entreprises ont été victimes (…) d’une escroquerie venant d’une association malsaine dénommée Génération Identitaire. » La compagnie Heli Max ne mâche pas ses mots, pour exprimer sa colère après l’opération de l’organisation d’extrême droite Génération identitaire, au col de l’Echelle, dans les Hautes-Alpes pour empêcher les migrants de passer, samedi.

Dans un post Facebook, l’entreprise explique avoir été contactée « pour une simple mission de prises de vues aériennes banales avec 2 hélicoptères qui s’est transformée en une véritable escroquerie commerciale, idéologique et nuisible à l’image de nos sociétés ». Hali Mac affirme n’avoir pas eu connaissance du but des clichés et poursuit : « Nous n’adhérons pas du tout à ces mouvements extrémistes là ! » La société indique également sa volonté de porter plainte contre l’organisation d’extrême droite.

Samedi, Génération identitaire avait posté de nombreuses photos de leur opération de blocage du col de l’Echelle sous le hashtag #BorderClosed, sur Twitter. Une opération qui aurait coûté plus de 30.000 euros à l’organisation, qui a installé une frontière symbolique en plastique entre l’Italie et la France afin d’empêcher les migrants de passer.