Occupation de Tolbiac: Le président de l'Université Paris-I porte plainte, une enquête ouverte pour dégradations en réunion

JUSTICE Le site est fermé jusqu’à nouvel ordre, en attendant sa remise en état...

H. B. avec AFP

— 

Le site de Tolbiac a été évacué ce vendredi matin
Le site de Tolbiac a été évacué ce vendredi matin — CHRISTOPHE SIMON / AFP

Le président de l’Université Paris-I a décidé de saisir la justice. Une enquête pour dégradations en réunion a été ouverte vendredi, après l’évacuation du site universitaire parisien de Tolbiac, lieu emblématique de la mobilisation contre la réforme de l’accès à l’université, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Cette enquête a été ouverte après le dépôt d’une plainte par le président de l’Université Paris-I, Georges Haddad, révélé par le Journal du Dimanche. Les investigations ont été confiées à la Sûreté territoriale, a précisé la source judiciaire.

« Plusieurs centaines de milliers d’euros » de dégradations

Georges Haddad avait évalué vendredi le coût des « dégradations » – notamment des tags dans des amphis et du matériel informatique détruit — à « plusieurs centaines de milliers d’euros » et annoncé que des experts avaient été mandatés pour réaliser un chiffrage précis.

« On va chiffrer les dégâts et faire en sorte que la tour soit opérationnelle le plus rapidement possible », a promis Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur. Le site est pour l’heure fermé jusqu’à nouvel ordre, en attendant sa remise en état.