Strasbourg: Les étudiants sondés contre les blocages, mais 12 bâtiments encore bloqués

UNIVERSITE A l’issue de moins de deux jours de vote électronique, un peu plus de 11.500 étudiants sur les 51.000 de l’université de Strasbourg se sont prononcés contre les blocages actuels…

B.P.

— 

Lancé le 9 avril, le blocage se poursuit à l'université de Strasbourg contre la réforme de l'accès à l'université, où 12 bâtiments sont touchés ce mercredi, malgré le résultat d'un sondage. Illustration
Lancé le 9 avril, le blocage se poursuit à l'université de Strasbourg contre la réforme de l'accès à l'université, où 12 bâtiments sont touchés ce mercredi, malgré le résultat d'un sondage. Illustration — G. Varela / 20 Minutes

La clôture du vote en ligne – ouvert lundi soir – est intervenue ce mercredi à 8h. Dans la foulée, la direction de l’université de Strasbourg s’est empressée de dévoiler le résultat. A la question « Approuvez-vous ces blocages ? », les 16.272 étudiants votants – sur les 51.000 que compte l’université – se sont donc majoritairement prononcés contre.

Aux côtés des 11.696 votes contre (71,88 % des participants), 3.000 ont voté pour (18,44 %%), tandis que 1.576 ne se sont pas prononcés (9,69 %) selon les chiffres annoncés. Mais, sur l’ensemble des étudiants de l’université de Strasbourg – qui ont tous reçu cette consultation numérique par mail –, une majorité s’est toutefois abstenue.

Le sondage boycotté par les étudiants mobilisés

Dans un communiqué transmis à la presse, le président de l’université Michel Deneken ajoute : « J’appelle les étudiants attachés à la démocratie à reconnaître votre expression, à entendre ce résultat et à lever les blocages pour permettre à tous, étudiants et membres du personnel, de travailler dans des conditions de sérénité que tous méritent. »

Mais ce mercredi matin, 12 bâtiments étaient toujours bloqués, dont le Patio, le Nouveau Patio et le palais universitaire de nouveau, mais également l’Atruim, Pangloss, l’Escarpe ou, encore, la faculté de philosophie. « Les cours et examens sont suspendus dans ces bâtiments pour la journée, sauf les examens délocalisés », précisait l'administration.

Dès mardi midi, les étudiants strasbourgeois mobilisés contre la réforme de l’accès à l’université appelaient à boycotter le sondage en regrettant notamment que « les étudiants n’aient pas été consultés sur le fond du projet de loi Ore ». Une nouvelle assemblée générale s’est tenue à la mi-journée. Les étudiants mobilisés rejoindront la manifestation prévue ce jeudi.