Lyon: Un homme tabassé à coups de tabourets et de seau à champagne en boîte de nuit

FAITS DIVERS Un nouveau grave incident a eu lieu dimanche matin au Red Room (Dardilly), qui a déjà connu quatre fermetures administratives depuis 2012...

J.L.

— 

Photo d'illustration d'une boîte de nuit.
Photo d'illustration d'une boîte de nuit. — Pixabay/Stocksnap

Le Red Room n’aura enchaîné que deux mois sans incident grave. Cette boîte de nuit située à Dardilly, dans l’Ouest de Lyon, avait déjà connu quatre fermetures administratives (à chaque fois d’un à deux mois) depuis 2012. Altercations, coup de couteau, revolver retrouvé sur le parking, projectiles lancés à des gendarmes, la discothèque occupe ainsi très souvent la rubrique des faits divers.

Rouverte le 3 février après les 45 jours de sa dernière fermeture administrative, elle vient de vivre, juste avant 5 heures du matin dimanche, une autre violente fin de soirée. Un homme de 20 ans a été retrouvé par les secours et les forces de l’ordre allongé au sol, torse nu et le visage très ensanglanté, comme le révèle Le Progrès. Alcoolisée au moment des faits et transportée à la clinique de la Sauvegarde (Lyon), la victime souffre de nombreuses blessures et contusions au visage.

Huit jours d’ITT et une plainte déposée

Celles-ci ont été provoquées par les nombreux coups portés par une dizaine d’agresseurs situés dans l’Espace VIP de la discothèque à l’aide de seau à champagne, bouteilles d’alcool et tabourets. Les agresseurs ont fui avant l’arrivée des forces de l’ordre dans la boîte de nuit de l’avenue de la Porte de Lyon à Dardilly. Une audition des 150 personnes présentes sur place dimanche matin a eu lieu dans la foulée, avec une enquête en cours.

Le gérant de l’établissement va également être convoqué par la gendarmerie pour être auditionné, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de la première agression au Red Room. La victime, qui a subi une ITT de huit jours après les coups reçus, a déposé plainte et a été auditionnée lundi.