Homophobie: Un «dictionnaire des malaises et maladies» mis en avant dans une Fnac présente l'homosexualité comme un choix

POLÉMIQUE Les raisons du « choix d’orientation sexuelle » évoquées par l’auteur sont qualifiées de « clichés » par le président d’SOS Homophobie…

20 Minutes avec agence

— 

Le «dictionnaire des malaises et maladies», coup de cœur de la FNAC, qui explique les raisons qui poussent à devenir homosexuel...
Le «dictionnaire des malaises et maladies», coup de cœur de la FNAC, qui explique les raisons qui poussent à devenir homosexuel... — Capture d'écran Twitter/@ParisPasRose

Le Grand dictionnaire des malaises et des maladies, publié en 2015 et présentant l’homosexualité comme un choix, suscite la polémique sur les réseaux sociaux depuis qu’une page en a été publiée sur Twitter ce jeudi.

Le choix de l’homosexualité…

Outre le fait qu’il recense l’homosexualité comme une pathologie, l’ouvrage du Québécois Jacques Martel parle d’un « choix par rejet de l’autre sexe ». L’internaute qui l’a partagé sur le réseau social relève que le livre a été choisi comme « coup de cœur » par la Fnac d’Avignon (Vaucluse).

Rédigé à la première personne, le dictionnaire affirme que l’homosexualité peut être la conséquence du fait que « n’acceptant pas mon identité, je tente de retrouver chez une personne du même sexe le côté que j’ai rejeté », note BuzzFeed. Ou encore que « je rejette les personnes de l’autre sexe pour une raison ou pour une autre ».

Des facteurs influençant les homosexuels

L’auteur évoque d’autres facteurs pouvant affecter ce qu’il qualifie de « choix d’orientation sexuelle » ou d’éventuel « choix de vie pour mon évolution ou pour faire évoluer la société ». Par exemple, pour les hommes, il pourrait s’agir d’un traumatisme lié au désir des parents d’avoir eu une fille. Ou encore, pour d’autres, la présence d’une mère « trop dominante, ce qui m’a incité à fuir les femmes ».

Un ensemble de propos que le président et porte-parole d’SOS Homophobie Joël Deumier a dénoncé sur Twitter dans une réponse au service client de la Fnac. « On ne peut pas diffuser de tels clichés qui nourrissent et légitiment l’homophobie. En l’état, cet ouvrage ne doit plus être distribué », selon le responsable associatif.

>> A lire aussi : Le collectif Rouge Direct saisit le CSA saisi après les propos homophobes de Denis Balbir

>> A lire aussi : La star australienne Israel Folau estime que les homosexuels doivent aller en «enfer»