Lyon: La mairie au secours du musée de fresques urbaines Tony-Garnier

PATRIMOINE La Ville de Lyon a décidé de renforcer sa contribution financière pour éviter le naufrage du musée qui doit fêter les 150 ans de la naissance de Tony Garnier en 2019...

Elisa Frisullo

— 

Le Musée urbain Tony Garnier, composé de 25 fresques murales sur les immeubles du quartier des Etats-Unis à Lyon est menacé de fermeture.
Le Musée urbain Tony Garnier, composé de 25 fresques murales sur les immeubles du quartier des Etats-Unis à Lyon est menacé de fermeture. — C. Girardon/ 20 Minutes
  • En péril en raison de difficultés financières, le musée Tony-Garnier va bénéficier d’une enveloppe supplémentaire de la part de la Ville de Lyon.
  • La mairie s’est engagée à soutenir ce site à ciel ouvert pour éviter le naufrage.
  • Les autres partenaires de l'établissement privé devraient également participer à cet effort financier. 

Ses murs peints abrités sur de multiples façades du quartier des Etats-Unis sont connus de très nombreux touristes et Lyonnais. Et ils devraient le rester. La mairie de Lyon a annoncé ce vendredi matin qu’elle resterait mobilisée à l’avenir pour aider le musée urbain Tony Garnier, au bord du naufrage depuis plusieurs mois.

Début mars, le président du musée à ciel ouvert avait confié à 20 Minutes ses craintes pour l’avenir de ce site d’exception, déjà confronté en 2008 à de grosses difficultés financières. « Nous sommes dans une situation vraiment cruciale. Ce n’est pas faute d’avoir alerté qui de droit en temps voulu mais il n’y a pas moyen de se faire entendre. On a l’impression que personne ne nous croit et ne réalise qu’on va vraiment fermer », s’inquiétait alors Jacques Bonniel.

15.000 euros de plus en 2018 versés par la Ville

Pour venir en aide à l’équipe, à laquelle il manque 30.000 euros cette année selon le président pour « sortir la tête de l’eau », la mairie de Lyon a décidé d’augmenter le montant de ses subventions. « La Ville porte sa contribution financière au fonctionnement à 90.000 euros, soit 15.000 supplémentaires à sa participation 2018 déjà votée en conseil municipal », précise ce vendredi la mairie.

Sur des projets particuliers, la ville envisage aussi d’apporter des financements en plus et assure qu'elle aidera l'établissement à trouver des aides financières privées, via le mécénat. Parmi les différents partenaires du musée Tony-Garnier, Grand Lyon habitat, qui verse 20.000 euros de subvention au musée, va également augmenter sa participation annuelle, selon la mairie, « pour des actions liées à la rénovation des murs peints ».

Une grosse exposition hommage en 2019 ?

La Direction régionale des affaires culturelles, qui a versé 7.000 euros à la structure, a également permis au musée de se positionner sur l’appel à projet Patrimoine du XXe siècle afin d’obtenir d’autres financements. La région, qui contribue à hauteur de 30.000 euros par an au fonctionnement de l’établissement, a également indiqué à 20 Minutes ce vendredi que 5.000 de plus lui seraient alloués en 2018.

Au-delà de l’aspect financier, le site, qui accueille 45.000 visiteurs par an, sera fortement associé aux différents événements organisés dans la métropole pour célébrer, en 2019, les 150 ans de la naissance de l’architecte Tony-Garnier. Une exposition temporaire spéciale devrait être notamment organisée au musée à l’automne de cette année-là.