Lyon: Des « Cartes Sonores » dans les restaurants pour les clients malvoyants

HANDICAP Depuis le 3 avril, six restaurants lyonnais proposent un nouveau service : des menus sonores pour les personnes déficientes visuelles…

Célia Demolis

— 

A Lyon, le restaurant "Les Vieux Garçons" dispose, depuis le 3 avril d'une Carte Sonore pour les personnes atteintes de déficiences visuelles.
A Lyon, le restaurant "Les Vieux Garçons" dispose, depuis le 3 avril d'une Carte Sonore pour les personnes atteintes de déficiences visuelles. — 20 Minutes
  • Six restaurants lyonnais proposent depuis peu, des cartes sonores destinées aux clients malvoyants.
  • L’idée : créer un outil simple pour lire les plats des restaurateurs.

Choisir son menu au restaurant lorsqu’on est malvoyant relève parfois du casse-tête ou demande beaucoup de patience. Les cartes en braille restent rares. Et les serveurs, pas toujours disponibles. La situation devrait toutefois s’améliorer.

La jeune chambre économique de Lyon vient de doter six établissements de cartes sonores. Il s’agit de menus, distribués sous la forme d’un dictaphone. Le but est de faciliter et encourager l’autonomie des personnes dont l’acuité visuelle est diminuée voire inexistante.

Une idée venue du nord de la France

L’idée de départ remonte à quelques années. Elle est venue du personnel d’un grand établissement gastronomique, situé à Saint-Omer, dans les Hauts-de-France. « Lorsque des personnes malvoyantes s’y rendaient, les serveurs devaient passer beaucoup de temps à détailler le contenu des cartes. A force, cela est devenu une contrainte pour les restaurateurs. Mais la difficulté se faisait aussi ressentir pour les clients : Regarder une carte ou choisir ses plats était un véritable calvaire. Ils finissaient souvent par opter pour le premier menu dont ils se souvenaient », explique Anne-Sophie Ville, directrice de la commission carte sonore à la JCE de Lyon.

Le concept de cartes sonores a donc été créé en 2017 par La jeune chambre économique française (JCEF), avec le soutien du groupe Macif. L’outil est désormais déployé dans 40 villes de France.

Un menu intelligent de la taille d’une télécommande

« Les restaurateurs disposent d’un kit, qui coûte 80 euros, avec un dictaphone », détaille Anne-Sophie Ville. Une carte intelligente, mesurant la taille d’une télécommande, permet aux restaurateurs d’enregistrer leur menu. Simple d’utilisation, l’appareil dispose de trois touches : « avant, lecture et recul » pour que les clients puissent écouter et sélectionner le plat qu’ils désirent.

« Les cartes sonores doivent permettre aux 1.700.000 Français atteints de déficiences visuelles d’être autonomes et de ne plus ressentir un handicap », affirme la jeune femme.

Un service encore méconnu

Le restaurant Les Vieux Garçons a été équipé le 3 avril. « Nous disposons, à présent, d’un boîtier effectif avec tous nos plats », évoque Loïc Meunier, cogérant de l’établissement, qui attend patiemment la première utilisation de l’outil par un client. Selon lui, le projet va mettre un peu de temps à se mettre en place : « environ 6 à 7 mois avant qu’un groupe, constitué uniquement d’aveugles vienne ». « Dans ce milieu-là, le plus efficace reste le bouche-à-oreille », poursuit-il précisant qu’il ne s’agit nullement d’attirer une nouvelle clientèle dans un but commercial mais bien d’apporter un service.

Quant aux serveurs, le rôle ne changera pas : « Le dictaphone donne juste le nom des plats, il ne précise pas tout ce qu’il y a dedans. Il ne faut pas non plus oublier que le serveur sera toujours là pour conseiller ses hôtes. »

Un resto attend que les clients testent le dispositif depuis 6 mois

Le restaurant gastronomique Christian Tetedoie a été le premier de la ville à s’équiper d’une carte sonore, d’un commun accord avec la JCE de Lyon. Depuis maintenant six mois, les clients atteints de déficiences visuelles peuvent bénéficier de ce service… encore peu utilisé.

« L’appareil, relativement méconnu, n’a été testé par aucun de nos clients. Nous espérons qu’avec le déploiement des dictaphones dans les autres restaurants lyonnais, cette action prenne de l’envergure », confie Matthieu Chausseron, manager exécutif du restaurant qui renouvelle la carte sonore, à chaque saison, en fonction des nouveaux plats.

Depuis peu, les restaurants Lyon Dakar, Les mangeurs de Toile, Le Book-Lard et Comptoir Joa proposent également ce dispositif.