VIDEO. Menton: Arrestation musclée d'une famille de migrants par les CRS, les internautes s'indignent

FRONTIERE L’interpellation à bord d’un TER a été filmée par des passagers du train, des étudiants en journalisme…

Mathilde Frénois

— 

Des migrants interpellés en gare de Menton-Garavan, dans les Alpes-Maritimes, en novembre 2014 (Archives).
Des migrants interpellés en gare de Menton-Garavan, dans les Alpes-Maritimes, en novembre 2014 (Archives). — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La vidéo a d’abord été envoyée à l’Observatoire national des violences policières fin mars. Et postée sur les réseaux sociaux. Puis elle a été vue plus de 430.000 fois. Les images montrent un contrôle musclé des forces de l’ordre dans un train qui relie Vintimille à Nice, entre cris et coups, d"une famille avec deux enfants.

Comme chaque train qui arrive à Menton-Garavan depuis l’Italie, ses wagons sont inspectés par les forces de l’ordre. Objectif : lutter contre l’immigration illégale. Ce jour de mars, les CRS viennent à la rencontre d’une famille. « Descendez ! Vous allez descendre ! », ordonne un agent. Le père de famille s’oppose au contrôle d’identité. « Pourquoi ? Pourquoi m’arrêtez-vous ? Êtes-vous en train de me dire que je suis un criminel ? Ma femme est enceinte », dit-il en anglais.

Sortis du train par la force

Les demandes des papiers d’identité restent sans réponse. Et les dires de l’homme n’y feront rien. Un CRS s’empare d’un landau vide. Les autres tentent de faire sortir le père. Ils en viennent aux mains, par-dessus les cris des deux parents et devant leurs deux enfants. La mère finira par faire un malaise sur le quai, une fois la famille sortie par la force.

« S’il y a des violences sur cette vidéo, elles ne sont pas du côté de la police, réagit la préfecture des Alpes-Maritimes dans Nice-Matin. C’est l’attitude anormale des personnes interpellées qui a conduit les forces de l’ordre à faire un usage proportionné de la force. Il n’y a pas eu de violation flagrante des droits des personnes. » La frontière franco-italienne est fermée depuis juin 2015.