VIDEO. Qu'est-ce qui fait de nous un mauvais ou une mauvaise féministe?

MICRO-TROTTOIR « 20 Minutes » a baladé son micro près de la gare Montparnasse pour savoir si Françaises et Français étaient de mauvais féministes…

Thomas Lemoine
— 
Ce qui fait de nous un ou une mauvaise féministe — 20 Minutes

Quatre longues années. C'est le temps qu'il a fallu attendre avant de voir (enfin) le livre de Roxane Gay, Bad Feminist, traduit en français (éd. Denoël). L'essayiste, spécialiste de la pop culture américaine, y revendique un féminisme imparfait et intersectionnel, car basé sur les multiples identités de ses représentantes et représentants.

Et il semble, au vu du micro-trottoir ci-dessous, que certains et certaines Françaises se sentent eux aussi parfois loin de cette cause... Quand Virginie nous explique qu’elle « fait plus confiance à un homme qu’à une femme mais que les femmes ne devraient pas se faire influencer par les hommes », on comprend qu’il n'est pas toujours facile d'être féministe tout au long de la journée.

Si la définition du Larousse semble pourtant simple - « mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société » - des hommes et des femmes ont tout de même préféré ne pas répondre à nos questions en objectant, avec beaucoup de sous-entendus : « Il faudrait savoir de quel féminisme on parle quand même ! ». Non, définitivement, l'ouvrage de Roxane Gay n'est pas de trop.