Grève à la SNCF: La cagnotte lancée pour les cheminots dépasse les 220.000 euros

SOLIDARITE Une trentaine d’écrivains, réalisateurs ou universitaires avait mis en ligne cette cagnotte pour ceux qui « défendent un de nos biens communs »...

20 Minutes avec AFP

— 

Une cagnotte a été lancée pour aider les cheminots grévistes
Une cagnotte a été lancée pour aider les cheminots grévistes — JEFF PACHOUD / AFP

La cagnotte lancée par une trentaine de personnalités pour aider financièrement les cheminots en grève a atteint ce mercredi plus de 200.000 euros.

Une trentaine d’écrivains, réalisateurs ou universitaires, parmi lesquels Laurent Binet, Annie Ernaux ou Robert Guédiguian, avait mis en ligne vendredi cette cagnotte pour ceux qui « défendent un de nos biens communs ».

>> La situation sur la grève est à suivre en direct par ici

« Nous avons de la sympathie pour les cheminots grévistes. Ils défendent un de nos biens communs, une entreprise de service public que le gouvernement cherche à transformer en "société anonyme" », écrivaient-ils sur un blog de Mediapart.

«Tout l'argent déposé sur la cagnotte ira directement, sans intermédiaires, aux fédérations de cheminots», hors frais de transfert, a indiqué récemment le sociologue Jean-Marc Salmon, à l'origine du projet, sur la page Leetchi  dédiée à la cagnotte.

Solidarité

Mercredi en fin d’après-midi, ils avaient récolté 220.666 euros grâce à la contribution de 6583 participants. 

>> A lire aussi : «La question est de savoir si l’opinion va soutenir un mouvement gréviste»

Alors que la ministre des Transports Élisabeth Borne « n’a pas ouvert de négociations » et que « le pouvoir engage un bras de fer » avec les cheminots, les signataires rappellent que « les journées de grève coûtent et que pour le succès de leurs revendications, il importe que le mouvement puisse durer ».

« Nous nous souvenons des grèves de 1995 et 1968, durant lesquelles les cheminots avaient arrêté le travail. La solidarité entre voisins et collègues mit en échec le calcul gouvernemental de dresser les usagers contre la grève », ont-ils encore écrit.