Lyon: Les dons affluent pour que le musée des tissus se tisse un avenir ambitieux

PATRIMOINE En quinze jours, la campagne de financement participatif a permis de récolter plus de 50.000 euros...

Elisa Frisullo

— 

Le musée des tissus de Lyon. Illustration
Le musée des tissus de Lyon. Illustration — J. Pachoud / AFP
  • Le musée, un temps menacé, doit faire l’objet de travaux de réhabilitation dès 2019.
  • La campagne de financement participatif a permis de récolter plus de 50.000 euros en quinze jours.
  • Les dons doivent permettre notamment de moderniser les espaces du musée et de le transformer en univers connecté et vivant.

Est-ce la perspective de pouvoir partager un déjeuner avec Stéphane Bern qui a incité le public à mettre la main à la poche ? Toujours est-il qu’en l’espace de quinze jours, le musée des tissus et décoratifs de Lyon (MTAD) a déjà réussi à réunir plus de 50.000 euros dans le cadre de sa campagne de financement participatif, destinée « à donner une dimension collective » au projet « ambitieux » de réhabilitation.

Porté par la région Auvergne Rhône-Alpes, la CCI Lyon métropole et la filière textile, ce projet prévoit de rénover d'ici à fin 2020 les deux hôtels particuliers situés dans le 2e arrondissements de Lyon qui abritent ces précieuses collections retraçant 4.500 ans d’histoire du textile, dès 2.150 avant Jésus-Christ.

Les espaces dédiés à la préservation des œuvres doivent faire l’objet de travaux de modernisation et d’extension. Des lieux de vie doivent être aménagés pour améliorer le confort des visiteurs, sommaire jusqu’alors. Un restaurant, des salons, une boutique plus spacieuse et un amphithéâtre sont notamment prévus.

>> A lire aussi : Lyon: Stéphane Bern va aider à redessiner le futur musée des tissus

Un chantier à 30 millions d’euros

La Région a prévu d’investir 30 millions d’euros et l’État 5 millions pour redonner un avenir pérenne au musée des tissus, menacé de fermeture des mois durant. Pour participer à écrire cette nouvelle histoire, les particuliers et les entreprises ont jusqu’au 7 mai pour participer à la campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme Dartagnans avec l’aide de Daniel Fruman. Cet homme avait été à l’origine de la pétition destinée à sauver le musée, signée par plus de 135.000 personnes.

Parmi les 559 généreux donateurs, issus de tous horizons et de régions variées, bon nombre ont décidé de participer à l’effort collectif pour préserver ce précieux patrimoine. L’un d’eux souligne la nécessité de « transmettre aux jeunes la tradition de qualité et de beauté des textiles, en France et pour nos visiteurs européens et étrangers ». « Une manière d’honorer le travail et l’imagination des artisans d’autrefois », poursuit-il.

Des dons utilisés pour faire du musée un lieu connecté et vivant

Brigitte a visité à plusieurs reprises le musée lyonnais. « J’aurais trouvé ahurissant que ce type de musée disparaisse. J’ai signé la pétition dès qu’elle m’est apparue sur internet et j’espère que nos contributions, même modestes, aideront à sa renaissance. C’est toujours très inquiétant quand une société commence à sacrifier la culture », indique-t-elle.

>> A lire aussi : VIDEO. Stéphane Bern convoqué par Gérard Collomb pour un tweet de soutien à Laurent Wauquiez

Grâce à ces dons, les équipes du musée espèrent transformer les espaces du musée en « un univers connecté, digital, vivant, attrayant pour le plus grand monde ». Le palier des 50.000 euros franchi va ainsi permettre d’équiper les lieux futurs, où les travaux doivent débuter en 2019, d’un dispositif de visite guidée en réalité augmentée (3D).

Si les dons continuent d’affluer et que la barrière des 200.000 euros est atteinte, des tables connectées avec des projections murales pourront être installées, ainsi que des bornes interactives et des écrans tactiles qui rendront la visite forcément plus interactive et personnalisable.

Un déjeuner avec Stépahen Bern à gagner

«Contribuer à cette campagne pour la renaissance des musées, c’est témoigner de son
attachement à une institution culturelle unique, à une part de l’histoire de l’humanité à travers la façon de se vêtir ou l’art de décorer les intérieurs», indique le directeur du MTAD Xavier Pelletier.

À la fin de la campagne de financement participatif, un tirage au sort sera effectué parmi les contributeurs. Le vainqueur gagnera un déjeuner avec Stéphane Bern, qui s’était impliqué pour la survie du musée et a été nommé à la tête du comité d’honneur, censé contribuer à la renaissance de l’institution.