Loire: Deux détenus arrêtés au cours de leur évasion de la prison «à failles» de La Talaudière

FAITS DIVERS L’un des deux hommes a été arrêté par la police lundi, une demi-heure après son évasion, en possession d’une arme blanche…

J.Lau. avec AFP
— 
Photo d'illustration d'une prison.
Photo d'illustration d'une prison. — G. VARELA / 20 MINUTES

Une double tentative d’évasion a bien failli aboutir, lundi après-midi, à la prison de La Talaudière (Loire). L’un des deux détenus est ainsi parvenu à atteindre brièvement l’extérieur, a-t-on appris ce mardi de sources concordantes. Ces deux hommes du « quartier arrivant » ont réussi à escalader un premier grillage à l’aide d’un grappin artisanal.

L’un d’eux, âgé de 26 ans et considéré comme dangereux, a été arrêté par la police vers 16h10 lundi, une demi-heure après son évasion, à l’extérieur de la maison d’arrêt et en possession d’une arme blanche. Compte tenu de sa personnalité, l’enquête sur son évasion a été confiée à la police judiciaire par le parquet de Saint-Etienne.

« Les conséquences de l’interdiction des fouilles au corps aléatoires »

Si cet homme est toujours en garde à vue ce mardi matin, son compagnon d’évasion a été incarcéré dans le quartier disciplinaire de l’établissement pénitentiaire. Ce second détenu a été stoppé dans sa tentative d’évasion par deux agents pénitentiaires qui l’ont plaqué au sol, juste avant qu’il ne franchisse le dernier mur d’enceinte.

« Cette évasion met en lumière les conséquences de l’interdiction des fouilles au corps aléatoires, mais aussi les failles de cette maison d’arrêt vétuste qui possède des angles morts à l’abri des miradors, indique Stéphane Perrot, délégué Ufap-Unsa de l’établissement. Il est nécessaire d’en construire une nouvelle. »