Egalité hommes-femmes: Marlène Schiappa voudrait qu'un homme prenne sa suite

MINISTERE Dans l’émission Au tableau sur C8, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes s’est déclarée favorable à un successeur…

L.Br.
— 
Marlène Schiappa à l'université Paris-Dauphine, le 19 mars 2018.
Marlène Schiappa à l'université Paris-Dauphine, le 19 mars 2018. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Et si un homme occupait le poste de Marlène Schiappa ? L’actuelle secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes s’est dit favorable à la nomination d’un homme à son poste, dans l’émission Au tableau, diffusée dimanche sur C8.



Françoise Giroud, Yvette Roudy, Najat Vallaud-Belkacem et Marlène Schiappa. Quatre femmes ont pris la tête de cette administration créée en 1974 par Valéry Giscard d’Estaing, et remise au goût du jour par François Hollande en 2012.

Dans l'émission «Au tableau», diffusée sur C8, qui permet à des enfants d’interroger des hommes et femmes politiques, un petit garçon a demandé à la ministre : « Pourquoi c’est toujours une femme qui est ministre de l’Egalité entre hommes et femmes ? ». Marlène Schiappa a répondu qu’elle aimerait voir cette règle changer révèle le Huffington Post dans un extrait publié en avant-première.

« Cette cause concerne aussi les garçons »

« J’aimerais que ce soit un homme qui soit après moi, quand j’aurai fait ce que j’ai à faire », a-t-elle expliqué. « Ca pourrait être intéressant et montrer que l’on est à une époque où [cette cause] concerne aussi les garçons », a-t-elle déclaré. « L’intérêt de l’égalité filles-garçons c’est pour que les filles fassent ce qu’elles veulent, mais aussi pour que les garçons fassent ce qu’ils veulent ».

Et la ministre de citer un exemple : « Ca m’énerve quand j’entends qu’on dit aux petits garçons "Ne pleure pas, parce qu’un petit garçon, ça ne pleure pas". Ils ont le droit de jouer à la poussette et de pleurer s’ils sont tristes », rappelle-t-elle.

Dans cette émission diffusée ce dimanche sur C8, Marlène Schiappa partage l’affiche avec Christiane Taubira, Teddy Rinner et Xavier Niel.