VIDEO. Des militants de la cause animale interrompent la séance à l'Assemblée

SUSPENSION DE SEANCE Les militants de la cause animale sont coutumiers des actions coup de poing. Ils contestent le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation, clos en décembre...

C. Ape.

— 

Des défenseurs de la cause animale ont fait irruption à l'Assemblée nationale
Des défenseurs de la cause animale ont fait irruption à l'Assemblée nationale — Witt/ Sipa/SIPA

Les débats à l’Assemblée nationale ont été brièvement interrompus ce jeudi par des militants de la cause animale aux cris de « Elevage, esclavage, abolition ». Les députés discutaient d’une proposition de loi sur les écoles hors contrat.

Portant des t-shirts ensanglantés sur lesquels était inscrit « EGA, la honte », vraisemblablement en référence aux « états généraux de l’alimentation », la petite dizaine de militants avait pris place dans la tribune du public.

Séance suspendue

Dès le début de leur action, la séance a été suspendue par la vice-présidente Carole Bureau-Bonnard au « perchoir », tandis que les militants ont été rapidement expulsés par les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’AFP.

A la reprise, le député Nouvelle Gauche François Pupponi a dit espérer « qu’ils ne parlaient pas du système éducatif français », se disant « sûr qu’ils parlaient du foie gras » et revendiquant « un trait d’humour ».

Les militants de la cause animale sont coutumiers des actions coup de poing. Ils contestent le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation, clos en décembre. Le texte est en cours d’examen par la commission du développement durable de l’Assemblée et arrivera prochainement dans l’hémicycle.