Hommage national à Arnaud Beltrame: Le colonel incarne «l'esprit français de résistance», estime Emmanuel Macron

CEREMONIE La Nation a rendu hommage ce mercredi au gendarme assassiné par un djihadiste dans l’Aude…

H. B.

— 

Emmanuel Macron passe en revue les troupes de la Garde républicaine lors de l'hommage national au colonel Arnaud Beltrame, le 28 mars 2018.
Emmanuel Macron passe en revue les troupes de la Garde républicaine lors de l'hommage national au colonel Arnaud Beltrame, le 28 mars 2018. — AFP

L'ESSENTIEL

  • Plusieurs centaines de personnes sont attendues dans la cour de l'Hôtel des Invalides ce mercredi pour l'hommage national à Arnaud Beltrame.
  • Le cortège funéraire partira du Panthéon, pour se rendre aux Invalides.
  • Le président de la République Emmanuel Macron doit prononcer l'éloge funèbre.
  • Une minute de silence sera observée dans les gendarmeries et commissariats.

 

A LIRE AUSSI

>> Arnaud Beltrame aurait tenté de désarmer l’assaillant

>> Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame serait mort poignardé

>> Pour les proches d'Arnaud Beltrame, son acte de bravoure était une évidence

 

EN VIDEO

 

12h45: Merci d’avoir suivi en direct avec nous la cérémonie d’hommage au colonel Beltram

12h40: Revivez en vidéo l’éloge funèbre du chef de l’Etat

Emmanuel Macron a prononcé un éloge avant d’élever le colonel de gendarmerie au grade de commandeur de la Légion d’honneur. Retrouvez le discours du chef de l’Etat.

 

12h35: Le général Lettermann rend hommage à Arnaud Beltrame

Le général Jean-Valéry Lettermann, commandant adjoint de la région de gendarmerie d’Occitanie, a tenu à rendre hommage au colonel Arnaud Beltrame.

 

12h30: Le cercueil a quitté les Invalides au son de la Marche funèbre

Les dix gendarmes, élèves-officiers et camarades d’Arnaud Beltrame, ont porté le cercueil d’Arnaud Beltrame, sur les notes de la Marche funèbre de Chopin. Le cortège s’est lentement éloigné du centre de la cour d’honneur des Invalides, suivi de près par le couple présidentiel.

 

12h25: L’orchestre de la Garde républicaine a entonné la Marseillaise

Après la fin du discours du président de la République, l’orchestre de la Garde républicaine a entonné l’hymne national. Le président de la République, après s’être de nouveau recueilli devant la dépouille du colonel, s’est lentement éloigné du cercueil.

12h20: Arnaud Beltrame «fait commandeur de la légion d'honneur» et nommé «colonel de gendarmerie»

«Au moment du dernier adieu, je vous apporte la reconnaissance, l'admiration et l'affection de la nation toute entière. Je vous fait commandeur de la légion d'honneur et je vous nomme colonel de gendarmerie. Vive la République, vive la France.»

 

12h18: Arnaud Beltrame incarne «l'esprit français de résistance»

« Arnaud Beltrame rejoint aujourd’hui le cortège valeureux des héros qu’il chérissait (…) Sa mémoire vivra, j’y veillerai, je vous le promets ». Arnaud Beltrame incarne «l'esprit français de résistance», a ajouté Emmanuel Macron.

12h15: «Le nom d’Arnaud Beltrame est devenu celui de l’héroïsme français»

« Le nom d’Arnaud Beltrame est devenu celui de l’héroïsme français », a également déclaré Emmanuel Macron. « Puisse son engagement nourrir la vocation de toute notre jeunesse, éveillé ce désir de servir à son tour la France (…) La France mérite qu’on lui donne le meilleur de soi. »

12h10: «Une nouvelle épreuve pour notre peuple»

« Il s’agit d’une nouvelle épreuve. Mais notre peuple en a surmonté beaucoup d’autres. C’est pour cela qu’il surmontera celle-ci (…) Nous l’emporterons grâce au calme et à la résilience des Français (…) par la cohésion d’une nation rassemblée », a déclaré le chef de l’Etat. « Puisse son engagement nourrir la vocation de toute notre jeunesse, éveillé ce désir de servir à son tour la France (…) La France mérite qu’on lui donne le meilleur de soi. »

12h05: La «grandeur» du colonel Arnaud Beltrame «a sidéré la France»

Emmanuel Macron a salué la « grandeur » du colonel Arnaud Beltrame, « qui a sidéré la France ». «Dès que nous avons appris son geste, nous tous, Français, avons tremblé d'un frisson singulier. L'un d'entre nous venait de se dresser (...) Il faisait face à la haine et à la folie meurtrière (...) Avec lui, surgissait l'esprit français de résistance», a ajouté le président de la République.

12h: «Il a pris une décision, qui n’était pas seulement celle du sacrifice, mais celle d’abord de la fidélité à soi-même et à ses valeurs»

« Cette vie [celle de l’otage] comptait pour Arnaud Beltrame, parce qu’elle était la source de sa vocation de servir. Accepter de mourir pour que vivent des innocents, tel est le cœur de l’engagement des soldats », a déclaré Emmanuel Macron. « A cet instant, toutefois, d’autres, même parmi les braves, auraient peut-être transigé ou hésité. Mais le lieutenant-colonel Beltrame s’est retrouvé face à la part la plus profonde de son engagement. Il a pris une décision, qui n’était pas seulement celle du sacrifice, mais celle d’abord de la fidélité à soi-même et à ses valeurs. »

11h58: Emmanuel Macron a débuté l’éloge funèbre en hommage au colonel Arnaud Beltrame

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a débuté l’éloge funèbre en hommage au colonel Arnaud Beltrame. « Nous pensons à cet instant à ces blessés, à nos morts et à leurs familles dans le recueillement. »

11h52: Entrée du cercueil dans la cour d'honneur des Invalides

Après quelques minutes de silence, la dépouille du colonel Beltrame est entrée dans la cour d'honneur des Invalides au son du tambour.

 

11h40: Près de 1.200 personnes présentes

Parmi les 1.200 invités figurent notamment les familles des victimes, les personnes présentes lors de l’attaque, des élus des communes touchées ainsi que des centaines d’anonymes, dont de nombreux militaires, autorisés à assister à la cérémonie.

11h35: La cérémonie d'hommage à Arnaud Beltrame a débuté aux Invalides

Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé aux Invalides et va débuter son éloge funèbre, après avoir salué la famille du colonel Arnaud Beltrame. L'orchestre de la Garde républicaine a entonné l'hymne national.

 

11h20: Arnaud Beltrame officiellement promu au grade de colonel

Le décret qui promeut le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame au grade de colonel est paru ce mercredi matin au Journal officiel.

11h10: Toute la classe politique réunie aux Invalides

Le gouvernement au complet est présent à la cérémonie. Parmi les personnalités politiques présentes figurent également le président du Sénat Gérard Larcher, le chef de file LR Laurent Wauquiez, le patron des Insoumis Jean-Luc Mélenchon, les anciens chefs de l’Etat Nicolas Sarkozy et François Hollande, l’ex-Premier ministre Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Bruno Le Roux, Michèle Alliot-Marie, Jean-Paul Delevoye, Benoît Hamon, Eric Ciotti, Pierre Joxe, Jean Lassalle…

 

10h55: L’hommage au lieutenant-colonel au sein de son groupement de l’Aude

 

10h50: Le cortège est arrivé aux Invalides

Les véhicules du cortège sont entrés lentement aux Invalides, au son d’une musique militaire jouée par l’orchestre de la Garde républicaine. De nombreux représentants des forces de sécurité, gendarmes, sapeurs pompiers, policiers et militaires, sont présents.

 

10h45: «Le geste d’un gendarme et le geste d’un chrétien»

Dans un témoignage publié mardi par l’hebdomadaire La Vie, la femme d’Arnaud Beltrame, Marielle, a salué un homme animé « de très hautes valeurs morales, des valeurs de service, de générosité, de son de soi, d’abnégation », doté d’une « force de volonté hors du commun » et « profondément attaché à ce qu’il appelait la famille de la gendarmerie ». Revenant sur l’acte d’héroïsme de son époux, elle a affirmé qu’il s’agissait à ses yeux «du geste d’un gendarme et du geste d’un chrétien».

10h35: Le cortège a quitté le Panthéon

Le cortège funèbre a quitté la place devant le Panthéon pour se rendre aux Invalides, et va traverser les rues de Paris. De nombreuses personnes sont venues saluer la dépouille du lieutenant-colonel.

 

10h30: De nombreuses personnalités présentes

De nombreuses personnalités seront présentes aux Invalides. Le président de la République Emmanuel Macron sera le seul à s’exprimer, il sera accompagné de son épouse Brigitte. Dans les tribunes, on devrait voir les anciens présidents Valéry Giscard d’Estaing, François Hollande et Nicolas Sarkozy mais aussi le président du Sénat Gérard Larcher, le président de l’Assemblée nationale François de Rugy, plusieurs membres du gouvernement, d’anciens premiers ministres, parmi lesquels Laurent Fabius, Alain Juppé, Edouard Balladur, François Fillon, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls ou Bernard Cazeneuve.

 

10h25: Gérard Collomb a rendu hommage au colonel Beltrame place Beauvau

 

10h20: «Un temps d’explication et d’échange» organisé dans les écoles

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a adressé un courrier pour appeler les enseignants à organiser « un temps d’explication et d’échange » avec leurs élèves, autour de l’hommage national rendu à Arnaud Beltrame. « Dans les écoles et les établissements scolaires, il est important que ce moment de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l’âge des élèves, puisse être accompagné d’un temps d’explication et d’échange », a expliqué le ministre.

10h15: Près de 200 frères d'armes présents à la cérémonie d'hommage national aux Invalides

Quelque 200 frères d'armes du gendarme tué vendredi par le terroriste djihadiste de l'Aude seront à la cérémonie d'hommage national aux Invalides, a indiqué ce mardi l'Élysée.

10h12: Le déroulé de la cérémonie

Le cortège funéraire partira de la caserne de la Garde républicaine Tournon, dans le 6e arrondissement de Paris, où une veillée a été organisée. Il prendra ensuite la direction de la place du Panthéon, avant de traverser la rue Soufflot, le boulevard Saint-Michel, les quais jusqu’au pont Alexandre-III et l’avenue Gallieni. Une cérémonie se déroulera ensuite à l’Hôtel des Invalides, vers 11h30.

10h10: Une messe d’hommage aura lieu ce soir à l’église Saint-Sulpice à Paris

Après la cérémonie d’hommage national à Arnaud Beltrame, une messe d’hommage aura lieu en l’église Saint-Sulpice à Paris ce soir à 20h30. Elle sera présidée par l’évêque du diocèse aux armées, Mgr Antoine de Romanet.

 

10h: Une minute de silence observée partout en France dans les préfectures, gendarmerie et commissariats

Une minute de silence en hommage à Arnaud Beltrame a été observée partout en France dans les préfectures, les casernes de gendarmerie et les commissariats de police. Les drapeaux ont été mis en berne.