Paris: Mélenchon et Le Pen iront à la marche blanche en hommage à Mireille Knoll malgré le refus du Crif

NON-INVITATION Le président du Crif a déclaré Jean-Luc Mélenchon et ses troupes persona non grata à la marche blanche en hommage à la victime…

C. Ape. avec AFP

— 

Mireille Knoll, Parisienne de 85 ans, rescapée de la Shoah, a été assassinée à Paris
Mireille Knoll, Parisienne de 85 ans, rescapée de la Shoah, a été assassinée à Paris — Christophe Ena/AP/SIPA

Une « marche blanche » à Paris et des rassemblements dans d’autres villes de France se tiendront ce mercredi en mémoire de Mireille Knoll, une octogénaire juive dont le corps a été retrouvé vendredi lardé de coups de couteau dans son appartement parisien incendié.

Mireille Knoll, 85 ans, a été tuée à Paris, ville qu’elle avait fuie avec sa mère en 1942, échappant de justesse à la rafle du Vel d’Hiv'. « Il y a un constat terrifiant : ce que les nazis n’ont pas pu faire, des malfrats, des voyous l’ont fait avec la même haine », a déclaré à l’AFP le grand rabbin de France, Haïm Korsia.

Jean-Luc Mélenchon et ses troupes persona non grata ?

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), rejoint par de très nombreuses associations, a appelé à une « marche blanche » qui partira à 18h30 de Nation pour rallier le domicile de la victime. « Cet appel s’adresse à l’ensemble des Français car l’antisémitisme, aujourd’hui, n’est pas l’affaire des juifs, c’est l’affaire de la France », a souligné le président du Crif, Francis Kalifat, dans une vidéo.

De très nombreux partis politiques ont répondu présent, des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon aux Républicains de Laurent Wauquiez en passant par La République en marche avec Jean-Christophe Castaner. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux se joindra également au cortège.

>> A lire aussi : Pourquoi les Français juifs se sentent en insécurité

Le Crif a en revanche opposé une fin de non-recevoir à la présidente du Front national, Marine Le Pen. Malgré un message jugé « discriminatoire », le parti d’extrême droite a appelé ses adhérents à battre le pavé.

Après avoir ouvert la porte à la présence des Insoumis, le président du Crif a par ailleurs durci sa position dans un tweet, en déclarant finalement Jean-Luc Mélenchon et ses troupes persona non grata.

Toutefois, « Marine Le Pen, les députés et élus du Front national, ainsi que de très nombreux militants, marqués par ce meurtre infâme, participeront à la marche blanche organisée à Paris en mémoire de Mme Knoll », a écrit le FN dans un communiqué. Jean-Luc Mélenchon ira lui aussi à la marche malgré le refus du Crif, a fait savoir son entourage à l’AFP.

« Ne rien laisser passer »

De son côté, Daniel Knoll, le fils de Mireille Knoll, a appelé le plus grand nombre à participer à cette marche. « Le Crif fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur à tout le monde », a-t-il dit au micro de RMC. « Nous appelons tout le monde, je dis bien tout le monde. Les gens qui ont une mère peuvent me comprendre, or tout le monde a une mère », a-t-il affirmé.

Des rassemblements de soutien à la famille de la victime sont également prévus dans plusieurs grandes villes (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg), à l’appel de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF).

Le Premier ministre Edouard Philippe recevra par ailleurs dans l’après-midi des membres de la famille de la victime « pour leur exprimer sa sympathie, mais surtout notre ferme détermination à ne rien laisser passer », a indiqué la garde des Sceaux Nicole Belloubet devant l’Assemblée.

Deux hommes ont été mis en examen et écroués mardi pour « homicide volontaire » à caractère antisémite. « Les deux auteurs ont été rapidement retrouvés […] mais ce qui était terrible, c’est que l’un des auteurs disait à l’autre « C’est une juive, elle doit avoir de l’argent » », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, devant l’Assemblée nationale.