Toulouse: Le maire propose des salles pour accueillir les cours de l'Université Jean-Jaurès bloquée

SOCIETE Alors que l’Université Jean-Jaurès est bloquée depuis plusieurs semaines, le maire de Toulouse propose aux responsables de la direction la mise à disposition de salles pour faire cours…

B.C.

— 

L'Université Jean-Jaurès est bloquée jusqu'à lundi.
L'Université Jean-Jaurès est bloquée jusqu'à lundi. — B. Colin / 20 Minutes

Alors que l’assemblée générale qui s’est tenue ce lundi sur le campus du Mirail a reconduit jusqu’à jeudi le blocage de l'Université Jean-Jaurès, les enseignants qui veulent faire cours pourraient avoir une solution de repli ailleurs.

Vendredi dernier, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a écrit à l’administrateur provisoire de l'Université Jean-Jaurès, Richard Laganier, nommé par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal après la dissolution il y a une semaine de l’ensemble des conseils de l’établissement, y compris le conseil d’administration.

Dans ce courrier, le maire Les Républicains explique que le blocage « nuit gravement au bon déroulement de l’année universitaire et donc à la réussite de tous les étudiants, à laquelle je suis particulièrement attachée ».

Au cas où il persisterait, il a décidé de « mettre des salles municipales à la disposition » de l’Université selon des « modalités à définir » et il sollicite à travers ce courrier « les autres universités toulousaines pour qu’elles fassent de même ».

Appels à la levée du blocage

En fin de semaine dernière, plusieurs directeurs d’UFR de l’Université ont aussi appelé à la fin du blocage et, en cas de poursuite, au vote électronique « seule voie réellement démocratique permettant la consultation de tous ».

Ils réclament aussi la tenue rapide des élections des conseils centraux, arguant que « l’administrateur provisoire ne peut pas s’y substituer »