Attaques terroristes dans l'Aude: Latifa Ibn Ziaten, la mère d'une victime de Merah, affirme avoir croisé Radouane Lakdim

TERRORISME La mère de la première victime de Mohamed Merah se souvient au micro de Radio Classique d’avoir été interpellée par le terroriste audois lors d’une visite à Carcassonne…

B.C.

— 

Toulouse, le 6 décembre 2012. Latifa Ibn Ziaten, la mère d'Imad, la première victime de Merah.
Toulouse, le 6 décembre 2012. Latifa Ibn Ziaten, la mère d'Imad, la première victime de Merah. — Fred.Scheiber

« Je n’oublierai jamais son visage. » Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Imad Ibn Ziaten, le premier militaire assassiné le 11 mars 2012 à Toulouse par Mohamed Merah, a croisé la route de Radouane Lakdim, un jour alors qu’elle se trouvait à Carcassonne.

C’est ce qu’elle a affirmé au micro de Guillaume Durand sur Radio Classique ce lundi matin.

Selon Latifa Ibn Ziaten, alors qu’elle se trouvait sur une place de la capitale audoise en compagnie du maire, le jeune homme serait sorti d’un café, capuche sur la tête, et l’aurait interpellée sur son voile en lui disant « vous n’êtes pas musulmane ».

Arnaud Beltrame, « plus qu’un héros »

La présidente de l’association «Imad pour la jeunesse et la paix» lui aurait alors expliqué qu’elle portait ce foulard en signe de deuil après la mort de son fils. Latifa Ibn Ziaten a rendu hommage au lieutenant-colonel Beltrame, « plus qu’un héros », pour celle qui a été touchée directement par le terrorisme.

Elle a aussi indiqué que selon elle, il y avait « des failles » dans le suivi des personnes fichées S.