Pour la mère d'Arnaud Beltrame, «Il faut montrer la photo des héros, pas des tueurs et des monstres»

ATTAQUES TERRORISTES DANS L'AUDE La mère du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame s’est confiée à RTL ce lundi matin sur l’engagement de son fils…

B.C.

— 

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. — LA GAZETTE DE LA MANCHE / AFP
  • Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort vendredi, assassiné par l’auteur des attaques terroristes perpétrées dans l’Aude. Il s’est substitué à une otage.
  • La mère d’Arnaud Beltrame veut « que son acte serve » et appelle à ne « surtout pas montrer la photo » du terroriste.

Sa voix est posée et digne malgré la douleur. Ce lundi matin, Nicolle Beltrame, la mère du lieutenant-colonel assassiné vendredi au Super-U de Trèbes, dans l’Aude, a évoqué l’engagement de son fils lors d'une interview donnée à RTL.

Si elle a décidé de témoigner sur l’antenne de la radio, c’est pour «honorer Arnaud, pour qu'on ne l'oublie pas, que son acte serve, qu’on soit un peu plus humain, un peu plus tolérant. Arnaud n’aurait pas souhaité qu’on baisse les bras », affirme cette infirmière à la retraite.

>> A lire aussi : Pour les proches d'Arnaud Beltrame, son acte de bravoure était une évidence

Dès qu’elle a entendu qu’un gendarme s’était substitué à une otage vendredi, « j’ai su alors que c’était lui », a-t-elle expliqué. « Je ne suis absolument pas surprise, il est loyal, fonceur, altruiste. Depuis tout petit, il est au service des autres, engagé pour la patrie. C’était évident qu’il se comporterait comme ça », raconte Nicolle Beltrame.

« Le plus grand des mépris » pour l’assassin de son fils

Son fils s’était déjà trouvé dans des situations compliquées au cours de sa carrière, mais elle ne pensait pas que ce serait à Carcassonne qu’il serait confronté à une telle situation.

Pour celui qui a pris la vie de son fils, elle n’éprouve que « de l’indifférence et le plus grand des mépris ». Par contre, elle souhaite qu’on n’en parle pas, « surtout ne pas montrer sa photo. Il faut montrer la photo des héros, pas des tueurs et des monstres » pour ne pas en faire des martyrs.

Un hommage national doit être rendu à Arnaud Beltrame aux Invalides cette semaine. Sa mère, elle appelle « à ne pas avoir peur, à continuer de vivre, d’apprécier les choses, à aimer la vie ».