Stéphane Poussier, ancien candidat France Insoumise, placé en garde à vue pour «apologie du terrorisme»

JUSTICE Ses écrits avaient été condamnés par plusieurs responsables du parti...

N.R.

— 

Capture d'écran du fil Twitter de Stéphane Poussier, ancien candidat FI dans le Calvados en 2017.
Capture d'écran du fil Twitter de Stéphane Poussier, ancien candidat FI dans le Calvados en 2017. — Twitter/@stephanpoussier

Il s’était réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame, le gendarme qui avait pris la place d’un otage lors de l'attaque terroriste de Trèbes, vendredi. Stéphane Poussier, ancien candidat France Insoumise (FI) lors des législatives 2017, a été placé en garde à vue ce dimanche pour « apologie du terrorisme ».

 

Après l’annonce du décès du militaire, Stéphane Poussier avait notamment tweeté « C’est un colonel, quel pied ! » et « Je ne suis pas gendarme ». Des propos très vite condamnés par plusieurs responsables de FI, dont Alexis Corbière, qui avait évoqué des « messages abjects, ignobles ».

D’après France Info, qui a révélé l'information, Stéphane Poussier « a été interpellé dimanche 25 mars à 11h30 à son domicile de Dives-sur-Mer dans le Calvados »