Bretagne: Les motards manifestent contre la limitation de la vitesse à 80 km/h

SECURITE ROUTIERE La mesure doit entrer en vigueur le 1er juillet sur l’ensemble des routes secondaires...

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'une manifestation de motards le 13 mars devant la préfecture de Nantes.
Illustration d'une manifestation de motards le 13 mars devant la préfecture de Nantes. — J. Urbach/ 20 Minutes

A l’appel de la Fédération des motards en colère, près d’un millier de motards ont manifesté samedi à Quimper et Rennes pour dénoncer la future limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

« La vitesse est un facteur aggravant mais ce n’est pas l’unique cause d’accident, elle ne sera pas efficace contre l’alcool ou les « distracteurs » au volant et ce n’est pas ça qui va réduire le nombre de morts », a réagi Mickaël, l’un des organisateurs.

>> A lire aussi : 28 départements demandent au gouvernement retirer son projet de limitation de vitesse à 80 km/h

« La vitesse à 80 km/h associée à des contrôles de vitesse opérés par des sociétés privées va augmenter les recettes de l’Etat. Ce n’est pas de la sécurité routière mais de la sécurité rentière ! », a-t-il dénoncé. Des rassemblements de motards se sont également tenus à Bourges et Rouen.

La mesure doit être appliquée le 1er juillet

Edouard Philippe a réaffirmé la semaine dernière sa « totale » détermination à ramener à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes secondaires pour lutter contre la violence routière à laquelle les ruraux sont les plus exposés. Selon le gouvernement, la mesure sera appliquée le 1er juillet sur l’ensemble des routes secondaires sans séparateur de voies, un dispositif dont l’efficacité sera évaluée en 2020.