Grève des fonctionnaires: 47.800 manifestants à Paris, dont 34.700 fonctionnaires et 13.100 cheminots

MOBILISATION Cheminots, fonction publique territoriale, employés RATP : la fonction publique est descendue dans la rue ce jeudi. Revivez la journée de mobilisation par ici... 

L. Br et M.Aub

— 

Manifestation à Bordeaux
Manifestation à Bordeaux — Mickael Bosredon/20mn

L’ESSENTIEL

  • Un trafic SNCF « très perturbé », des vols annulés, des écoles fermées… Fonctionnaires et cheminots mènent ce jeudi une première charge contre les projets de réforme du gouvernement, pour un service public de qualité et la défense de leur statut.
  • Sept syndicats sur neuf de la fonction publique sont mobilisés (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC), premiers à appeler à cette journée de grève. Ils réclament notamment une hausse de leur pouvoir d’achat. Les cheminots, qui ont choisi le même jour pour défiler, défendent eux l’avenir du rail.
  • Deux cortèges ont convergé à Paris vers la place de la Bastille : celui des cheminots qui est parti de Gare de l’Est et celui des fonctionnaires parti de Bercy. 

A VOIR: 

A LIRE AUSSI :

Grève du 22 mars: Quel impact sur les transports, les écoles, etc. à Paris et en Ile-de-France

Près de 30% des vols annulés ce jeudi à Roissy, Orly et Beauvais

Grève à la SNCF: Muriel Pénicaud vous conseille de télétravailler jeudi

20h45 : Ce live est désormais terminé.

Merci de nous avoir suivis. Bonne soirée !

18h45 : Un bilan définitif sur les chiffres de la manifestation à Paris

  • Selon le comptage indépendant du cabinet Occurrence

47.800 manifestants (34.700 fonctionnaires et 13.100 cheminots)

  • Pour la CGT

65.000 manifestants (40.000 fonctionnaires et 25.000 cheminots)

  • Pour la préfecture de police

49.000 manifestants (32.500 fonctionnaires et 16.500 cheminots)

18h10 : 34.700 fonctionnaires et 13.100 cheminots à Paris, selon les chiffres du cabinet Occurrence

Selon un comptage indépendant réalisé par le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont 20 Minutes, 34.700 fonctionnaires ont manifesté à Paris.

La police fait état quant à elle de 32.500 manifestants, quand la CGT évoque le chiffre de 40.000.

Toujours selon le comptage indépendant réalisé par le cabinet Occurrence pour le collectif de médias, 13.100 cheminots ont défilé à Paris ce jeudi. Selon le décompte de la police, ils seraient 16.500, quant à la CGT, elle annonce 25.000 cheminots.

 

17h55: Quelques témoignages de fonctionnaires relevés par l'AFP

Manque de personnels, conditions de travail dégradées, salaires... Dans les cortèges partout en France, les fonctionnaires et agents des services publics racontent leurs problèmes au quotidien et l'attachement à leurs missions.

  • «Je manifeste pour les salaires, les retraites et les conditions de travail», explique Lionel, chargé de l'entretien des espaces extérieurs à l'hôpital de La Conception à Marseille. «Je travaille avec rien. Je dois apporter mon râteau, mes gants, car on n'a pas de matériel, on nous dit qu'il n'y a plus d'argent».
  • «Le ras-le-bol est général», regrette Alain Gate, 66 ans, instituteur à la retraite qui manifeste à Clermont-Ferrand. «Toute notre vie, avec mon épouse également institutrice à la retraite, on l'a donnée à l'école, à nos classes, à la ville comme à la campagne. On ne se plaint pas mais on n'est pas des nantis. Avec la hausse de la CSG, on a perdu 1.200 euros par an».
  • Pour Valérie, 51 ans, aide-soignante depuis 15 ans, qui travaille en gériatrie à l'hôpital Beaujon de Clichy (AP-HP), «on enlève du personnel tout le temps, les départs à la retraite ne sont pas remplacés et on nous demande d'en faire toujours plus, sans moyens. On a un métier de soins et on traite les gens comme à l'armée».
  • Albert, 67 ans, retraité de la fonction publique territoriale, défile à Marseille. «Personne ne voulait être fonctionnaire tellement les salaires étaient bas, alors qu'on arrête de nous parler de privilèges», dit-il. Après «48 ans de travail», il touche «1.800 euros de retraite. Je l'ai pas volée».

17h47: Le point sur les chiffres

Les manifestations contre les réformes du gouvernement ont rassemblé jeudi plus de 400.000 personnes en France, selon un premier décompte de la CGT. Pour le défilé parisien, le syndicat avance le chiffre de 65.000 personnes (40.000 fonctionnaires et 25.000 cheminots).

La préfecture avance elle le chiffre de 49.000 manifestants au total à Paris. Pas encore de chiffre national.

17h27: 32.500 manifestants fonctionnaires selon la préfecture de Paris

La préfecture de Paris annonce à 20 Minutes le chiffre de 32.500 manifestants dans le cortège parisien de la fonction publique.

 

17h17: Le bilan à Toulouse

 

17h12: 16.500 cheminots à Paris, indique à 20 Minutes la préfecture de police

Le chiffre du cortège des fonctionnaires n'a pas encore été donné.

16h59: Le cortège s'achemine lentement vers Bastille

Cortège parisien
Cortège parisien - DR

 

16h42: Fonctionnaires: 40.000 manifestants à Paris, 400.000 en France, selon la CGT

Les manifestations de fonctionnaires ont réuni jeudi plus de 400.000 personnes en France selon un premier décompte de la CGT, dont 40.000 à Paris, a annoncé à l'AFP Jean-Marc Canon, secrétaire général de la CGT Fonction publique.

 

Le responsable syndical a précisé qu'il manquait encore les chiffres dans une soixantaine de villes. Selon un décompte provisoire effectué par l'AFP à 16h30, à partir des chiffres fournis par la police, plus de 115.000 personnes ont manifesté jeudi en France, hors Paris.

 

16h20: Une poignée de personnes joue la castagne en marge de la manif

 

16h04: Environ 4.000 personnes défilent à Strasbourg

 

 

15h56: Lycéens et fonctionnaires arrivent place de la bastille

 

15h54: «Ca va péter», prévient Mélenchon

 

15h49: «Un jour qui fera date»

«Aujourd'hui est un jour qui fera date», a affirmé Jean-Marc Canon, secrétaire général de la CGT fonction publique, premier syndicat, s'appuyant sur «une progression de 40% du nombre de manifestations» recensées vendredi en France, par rapport à la précédente mobilisation du 10 octobre. «Les fonctionnaires en ont marre d'être les boucs émissaires, le gouvernement avance sans prendre en compte ce que les syndicats lui disent», a-t-il ajouté.

15h37: Un paon à Paris

 

15h30 : Quelques dégradations à Paris, rapporte la police

D'après la préfecture de Paris, il y a une «bonne physionomie générale sur la manifestation mais quelques dégradations au niveau de Magenta» ont été constatées. La préfecture décrit également auprès de 20 Minutes «quelques prises à partie de forces de l’ordre et des individus s’emparant de barrières de chantier», et des «jets de projectiles sur les fonctionnaires». L'utilisation de grenades lacrymogènes a permis de «maîtriser la situation», ajoute-t-elle.

Un véhicule aurait également été incendié, explique les forces de l'ordre.

Dégradation lors de la manif à Paris
Dégradation lors de la manif à Paris - Préfecture de police

 

15h09: Environ 15.000 manifestants à Bordeaux

Des photos de notre journaliste sur place:

Manifestation à Bordeaux
Manifestation à Bordeaux - Mickael Bosredon/20mn
Manifestation à Bordeaux
Manifestation à Bordeaux - Mickael Bosredon/20mn

 

 

14h49: Un quart des vols annulés à Air France vendredi

Air France prévoit d'assurer «75%» des vols vendredi, en raison d'une grève pour les salaires de onze syndicats tous métiers confondus, a annoncé la direction de la compagnie jeudi dans un communiqué.

L'entreprise anticipe le maintien de 70% des vols long-courriers et autant de vols moyen-courriers depuis et vers Roissy Charles-de-Gaulle, et de 80% des court-courriers entre Orly et la province. Au total, le programme de vols est le même que le 22 février, date de la première journée de grève.

14h36: Les députés de La France insoumise défilent à Paris

 

14h33: Les chiffres à Marseille

Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Marseille. Les chiffres varient: 9.400 selon la police et 55.000 personnes selon la CGT. Lors du dernier mouvement social d'ampleur, contre les ordonnances réformant le code du travail, les manifestations avaient rassemblé au plus fort de la mobilisation 60.000 personnes selon la CGT et 7.500 selon la police le 12 septembre 2017.

14h19: Il faut parfois «bousculer les corps intermédiaires», dit Muriel Pénicaud

 

Dans un entretien au Point, la ministre du Travail, estime que «la transformation du syndicalisme» est un «grand défi» pour la France. Les «sujets qu'on a discutés avec les partenaires sociaux (...) nécessitent de prendre aussi en compte l'intérêt général». «Pour l'atteindre, il faut parfois bousculer les corps intermédiaires», ajoute-t-elle.

 

14h12: Le point sur la manif de Nantes

 

14h09: Nouveau système de décompte de manifestants

A chaque manif, sa bataille de chiffres. Mais cette fois une vingtaine de médias français, parmi lesquels l'Upreg (Union de la presse en région) dont 20 Minutes est membre, adoptent ce jeudi leur propre méthode de comptage des participants. Il sera réalisé par un cabinet spécialisé, lors de la manifestation à Paris des fonctionnaires et des cheminots, en parallèle des habituels chiffrages de la police et des syndicats. On en parle par ici.

13h53: Entre 9.000 et 15.000 manifestants à Lyon

Les défilés matinaux de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne ont réuni plusieurs milliers de personnes. A Lyon, la police a compté 9.200 personnes, les syndicats 15.000 manifestants.

Embed

 

C'est plus que lors des dernières manifestations contre les ordonnances réformant le Code du travail du gouvernement actuel, ou la loi El-Khomri; mais moins que lors des manifestations contre la réforme des retraites portée en 2010 par le gouvernement Fillon.

13h42: Olivier Faure, patron du PS, hué par des manifestants

 

13h15 : Le point sur les universités

Paris-I (Panthéon-Sorbonne) a fermé quatre de ses sites pour la journée, en raison de l’appel à la grève des agents publics. Il s’agit d’une mesure « de précaution » car ce sont des sites qui accueillent le public, a indiqué Paris-I.

La faculté des lettres de Sorbonne-Universités est fermée jusqu’à 14 heures, peut-on lire sur son compte Twitter.

A Lyon, le campus Berges du Rhône a annulé ses cours, qui reprendront à 14 heures, indique l’université Lyon-II sur son compte Twitter.

L’université Paul-Valéry à Montpellier sera, elle, fermée jusqu’à lundi : « Les cours sont suspendus jusqu’à la prochaine assemblée générale des étudiants prévue lundi 26 mars pour décider de la suite de la mobilisation contre la réforme de l’accès aux études supérieures, a décidé la direction.

A Lille, l’entrée de Sciences-po Lille était complètement bloquée, avec des barrières et des poubelles, a constaté un journaliste de l’AFP. « Le blocage a débuté vers 6H00, personne n’est rentré, ça restera bloqué toute la journée », selon Aurélien Le Coq, étudiant et l’un des porte-parole du mouvement.

13h10 : 15,50 % de grévistes chez les professeurs des écoles et de 13,70 % dans le second degré

Pour les écoles (maternelles et élémentaires) et le secondaire (collèges et lycées), le ministère de l’Education a annoncé un taux de 15,50 % de grévistes chez les professeurs des écoles et de 13,70 % dans le second degré.

Les syndicats n’avaient pas encore publié leurs estimations à la mi-journée. Le SNUipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, tablait sur un quart de grévistes en moyenne sur la France.

13h05 : A Nantes, 8.500 personnes ont défilé dans un climat tendu

Selon notre journaliste présente sur place, le parcours de la manifestation est maintenant terminé mais la situation reste confuse place du commerce. Les transports sont toujours coupés dans le centre-ville. Près de 8.500 personnes auraient défilé dans les rues nantaises, selon les forces de l’ordre.

La manifestation a donné lieu à de nombreux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Selon notre journaliste, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

12h50 : Entre 2.500 et 5.000 manifestant à Nice

Les journalistes de 20 Minutes suivent le cortège des manifestants à Nice. Ils sont entre 2.400 (selon la police) et 5.000 (d'après les organisateurs) à avoir pris part à la manifestation.

 

12h38 : 35,4 % de grévistes jeudi au niveau national selon la direction de la SNCF

Les premiers chiffres sont tombés : le taux de participation à la grève des cheminots jeudi est de 35,4 % au niveau national, a annoncé la direction de la SNCF, précisant qu’il s’agit d’un « décompte réel à partir des prises de service ».

12h16: Voici le parcours de la manif parisienne

 

12h10: Échauffourées entre jeunes manifestants et policiers avant les défilés parisiens

Des échauffourées ont éclaté jeudi matin entre jeunes manifestants et policiers dans l'est de Paris, a constaté un journaliste de l'AFP.

Parmi plusieurs centaines de jeunes partis de la place de la Nation pour rejoindre la gare de l'Est d'où doit s'élancer la manifestation des cheminots, des groupes souvent cagoulés se sont attaqués à deux agences bancaires et des panneaux publicitaires et ont jeté des projectiles sur les CRS. Peu avant midi, les policiers ont chargé ces manifestants et ont fait usage de gaz lacrymogènes.

12h09: Une dizaine de lycées bloquée à Paris

Une dizaine de lycées parisiens ont connu jeudi matin des perturbations, avec des barrages filtrants ou des blocages par des manifestants, dans le cadre de la journée de mobilisation contre les projets de réforme de gouvernement, a-t-on appris auprès du rectorat de la capitale.

Le rectorat a dénombré 13 établissements scolaires perturbés, situés notamment dans l'est parisien. Les blocages ont démarré tôt dans la journée et plusieurs étaient encore en cours en milieu de matinée, a-t-on précisé.

12h00 : Beaucoup de monde sous le ciel bleu de Marseille

La manifestation est partie à 10h30 du Vieux Port, et va rejoindre la place Castellane en passant par le cours Lieutaud, rapporte notre journaliste sur place. Selon La Provence, la mobilisation est plus importante et unitaire qu’à l’automne dernier.

Concernant le trafic aérien, 20 % des vols sont annulés à l’aéroport de Marseille-Provence.

11h58 : Départ de la manif nantaise, des échauffourées

 

11h40: C'est parti pour la manif étudiante à Paris

 

11h22: Rassemblement des lycéens et étudiants place de la nation à Paris

 

11h17: Marine Le Pen n'ira pas manifester

 

Marine Le Pen a déclaré jeudi qu'elle se «battrait pour que la SNCF reste un service public», mais la présidente du FN a précisé qu'elle n'irait pas manifester au côté des syndicats car ils seraient «responsables de la situation» en ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron.

11h12: Des milliers de manifestants à Nantes

 

11h04: 70 km de bouchons à Lille

D'après notre journaliste à Lille,  70 km de bouchons cumulés ont été constatés ce matin sur les grands axes. Au départ de Lille, seuls trois TGV sur dix circulent et un TER sur dix.

10h38: Il y a cinquante ans, mai 68. On vous prépare quelques diapo par là.

 

10h32: Des étudiants également en grève ce jeudi

 

10h23: «Il faut dialoguer, négocier, discuter», rappelle Laurent Berger

Pour Laurent Berger, le patron de la CFDT, cette grève du 22 mars à la SNCF «est une forme d'alerte auprès du gouvernement», avant la grève perlée décidée par le cheminots à partir du 3 avril prochain. «Il reste dix jours à Élisabeth Borne pour discuter», a-t-il prévenu sur RTL, précisant: «Je ne cherche pas le mouvement dur pour le mouvement dur»

 

10h05: Jeudi noir?

 

09h27 : Philippe Martinez a défendu les valeurs du service public

Le chef de fille de la CGT, Philippe Martinez, s’est exprimé ce matin sur Franceinfo. « On nous dit qu’il n’y a qu’une seule voie pour remettre les choses en ordre dans ce pays. Et ce que proposent les fonctionnaires, ce que proposent les cheminots, c’est d’autres solutions que celles du gouvernement. »

Philippe Martinez a également défendu le statut de fonctionnaire. « Les fonctionnaires défendent une certaine idée du service public qui fait l’originalité de notre pays », déclare le chef de file de la CGT.

09h17 : Les usagers s’étonnent du peu d’affluence dans les transports en commun

Ils s’attendaient à de grosses perturbations dans leur train. Certains usagers ont été étonnés de constater une affluence modérée dans les transports en commun ce jeudi.

« Pas de galère sur la ligne 6 [à Paris] mais au contraire beaucoup moins de monde qu’un jour normal. Les gens ne sont pas venus bosser… on peut même s’asseoir », raconte Delphine Bancaud, journaliste à 20 Minutes. « Train prévu pour Saint-Lazare à l’heure, rien à dire », écrit un internaute.

 

 

08h57 : Jean-Luc Mélenchon veut « faire céder le gouvernement »

« Je veux faire céder le gouvernement » a déclaré le leader de la France insoumise chez nos confrères de BFM TV. Sur le projet de réforme de la SNCF, Jean-Luc Mélenchon a déclaré : « Rien ne nous oblige à ouvrir la concurrence sur le rail. » Avant d’ajouter un dernier tacle envers son adversaire politique : « La réforme des institutions voulue par Macron est une magouille de première grandeur pour avoir plus de pouvoir. »

 

08h53 : « Je cherche des résultats concrets pour les travailleurs », déclare Laurent Berger

Le secrétaire général de la CDFT était sur RTL ce matin pour réagir au mouvement de grève. « Il faut que la discussion s’engage avant que ça ne parte en vrille », a-t-il déclaré. « Je suis ni dans l’opposition, ni dans la majorité. Je ne cherche pas l’opposition systématique. Je cherche des résultats concrets pour les travailleurs. »

08h38 : Beaucoup de circulation aux abords des grandes villes à cause de la grève des transports

Prudents, les usagers des transports ont choisi de prendre leur véhicule pour éviter les retards et annulations de trains. Conséquence : de nombreux bouchons aux abords des grandes villes, comme sur les périphériques toulousain et parisien

 

08h34: A Nice, les transports en commun circulent normalement, des perturbations à prévoir dans les trains et avions

La SNCF ne prévoit que deux TER sur cinq sur la ligne Les Arcs-Vintimille et un seul sur trois entre Nice et Marseille. Quatre trains sur cinq circuleront normalement de Nice à Breil. Les Chemins de fer de Provence prévoient également des perturbations et mettent en place un service minimum en autocar (trainprovence.com).

À l’aéroport de Nice, le trafic sera aussi perturbé. Selon les prévisions de la plateforme, communiquées mercredi, 34 vols (18 aux départs et 16 aux arrivées) sont annulés. En revanche, pas de préavis de grève pour les transports en commun à Nice. 

08h23 : Pour éviter la galère des transports, certains usagers ont opté pour le télétravail

Face au mouvement de grève, la ministre du Travail Muriel Pénicaud conseillait mardi de recourir au travail à la maison. Ces usagers n’ont pas hésité.

La Région Grand Est incite même ses administrés à se rapprocher des espaces de coworking près de chez eux. 

 

08h19 : Des trains Eurostar bloqués en gare

La compagnie franco-britannique Eurostar annonce sur Twitter être obligée d'annuler la ciruclation de certains trains ce jeudi. Elle invite les usagers concernés à la contacter en vue d'éventuels remboursements. 

 

08h02 : Comme prévu, le trafic des trains est perturbé

Selon les premières indications dévoilées jeudi par la compagnie, seuls 40% des TGV rouleront ce jeudi, 25% des Intercités, la moitié des TER et 30% des trains en Ile-de-France. Les métros, bus et tram devraient en revanche circuler quasi normalement en région parisienne. Certains usagers ont déjà vu leur train annulé ce matin