Saint-Patrick: 5 choses que vous ignorez (peut-être) sur cette fête irlandaise

GROSSE TEUF L’anecdote numéro trois pourrait vous surprendre, ou pas…

A.M

— 

Deux millions de personnes se réunissent chaque année à New York pour célébrer la Saint-Patrick
Deux millions de personnes se réunissent chaque année à New York pour célébrer la Saint-Patrick — Allison Joyce afp.com

Qui dit 17 mars, dit obligatoirement Saint-Patrick. Qui dit Saint-Patrick (ou Saint-Patrice en français), dit mecs bourrés dans des pubs, musique irlandaise à base de violon et gros business pour marchands de tissus verts. Mais la Saint-Patrick c’est aussi l’occasion d’entendre tout le monde balancer des anecdotes plus ou moins véridiques sur une fête que personne ne connaît vraiment.

>> A lire aussi : Bordeaux Métropole Arena va s'illuminer en vert pour la Saint-Patrick

Voici donc cinq anecdotes pas piquées des hannetons qui pourront vous servir, ce soir, entre votre première et votre seconde pinte de Guinness.

Saint-Patrick n’était pas irlandais

Malgré de nombreux textes, l’histoire de Saint-Patrick peine à être précise. Si bien que plusieurs villes revendiquent la paternité du Saint. Détail intéressant, aucune ne se situe en Irlande. Il s'agit de  Carlisle, Old Kilpatrick (en Ecosse) ou encore Boulogne-sur-Mer.

Il n’a d’ailleurs jamais fait fuir les serpents d’Irlande

Saint-Patrick aurait fait fuir les serpents d’Irlande. Un fait d’arme glorieux, mais faux, comme l’explique un article du national geographic. En réalité « l’Irlande est l’un des rares endroits dans le monde (avec la Nouvelle-Zélande, l’Islande, le Groenland) à être dépourvu de serpents ». Le dernier âge glaciaire aurait « maintenu l’île trop froide pour les reptiles », avant que « les mers environnantes », empêchent les rampants de coloniser la région.

La Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise

Boom, le mythe qui s’effondre. L’Etat d’Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme. La Saint-Patrick n’étant qu’une fête religieuse adoptée par l’Eglise au début du XVIIIe siècle.

Les Leprechauns sont grognons parce qu’ils sont bourrés

Traditionnellement lié au folklore irlandais, le Leprechaun est un être grognon et farceur. Mais savez-vous pourquoi ? Ces derniers auraient tendance à mettre autre chose que du tabac dans leur pipe et à abuser de la liqueur.

45 kilos de colorant

45 kilos de colorant, voilà ce qu’utilisaient, jusqu’en 1962, les autorités de Chicago pour teindre en vert la Chicago River. Une consommation ramenée à 18 kilos aujourd’hui.