Oui, le train entre Marseille et Nice allait bien 25 minutes plus vite en 1970

SNCF France Info confirme les propos tenus par Christophe Castaner (LREM) s’exprimant sur la réforme de la SNCF…

C.D.

— 

Un train TER en gare de Marseille.
Un train TER en gare de Marseille. — PATRICK VALASSERIS

Selon France Info, Christophe Castaner, secrétaire d’État aux relations avec le Parlement, avait bel et bien raison en affirmant jeudi à l’antenne qu'« un train qui allait de Marseille à Nice en 1970 allait 25 minutes plus vite qu’un train aujourd’hui. »

« On a quand même une vraie anomalie dans le fonctionnement de notre système », poursuivait, cet exemple à l’appui, le délégué général de la République en marche.

Train de luxe vs TER

Nos confrères ont donc vérifié l’information en interrogeant Éric Boisseau, expert en mobilité et ancien représentant régional de la Fédération nationale des usagers des transports publics en Languedoc-Roussillon, qui détient un exemplaire d’une bible ferroviaire, le « Chaixe », lancée 1846 et quasi introuvable aujourd’hui. Il a pu ainsi retrouver l’horaire du train TransEurope Express dénommé le Ligur. Et « son temps de parcours dans les années 70 était autour de 2 h 10 », affirme-t-il.

France Info a ainsi pu comparer avec l’horaire trouvé aujourd’hui sur internet, où le trajet le plus court entre Marseille et Nice est de… 2h33, soit donc près de 25 minutes moins rapide.

Reste que Le Ligur, un train de luxe qui assurait la liaison entre Marseille et Milan via Nice en 7 heures, n’a pas la même fonction que les TER d’aujourd’hui. Éric Boisseau rappelle ainsi à France Info que c’était « un train exclusivement première classe, de grand confort, qui s’arrêtait dans un nombre très réduit de villes intermédiaires. Cannes, Antibes, Toulon, Marseille, pas plus. »