Réforme de la SNCF: L'Intersyndicale appelle à la grève dès le 3 avril, «deux jours sur cinq»

GREVE L'Intersyndicale SNCF a annoncé trois mois de grève...

Laure Gamaury

— 

Passengers walk on a platform as a SNCF (France's national state-owned railway company) high speed TGV train waits to depart from the Gare de Lyon railway station on Febuary 15, 2018 in Paris. A report submitted on February 15, 2018 to the Prime Minister advocates deep reforms of the SNCF, especially its transformation into a public limited company, recommendations seen as an "attack" unions.
Ludovic MARIN / AFP
Passengers walk on a platform as a SNCF (France's national state-owned railway company) high speed TGV train waits to depart from the Gare de Lyon railway station on Febuary 15, 2018 in Paris. A report submitted on February 15, 2018 to the Prime Minister advocates deep reforms of the SNCF, especially its transformation into a public limited company, recommendations seen as an "attack" unions. Ludovic MARIN / AFP — Ludovic MARIN / AFP

L’intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT de la SNCF a annoncé ce jeudi une grève sur le rythme de « deux jours sur cinq », à partir du mardi 3 avril et jusqu’au jeudi 28 juin, pour protester contre la réforme en cours de l’entreprise.

>> A lire aussi : Réforme de la SNCF: « Il y a trop de monde dans les bureaux, et pas assez sur le terrain»

« L’intersyndicale constate que le gouvernement n’a aucune volonté de négocier » et « prend la responsabilité (d’un) conflit intensif sur une très longue durée », a déclaré Laurent Brun de la CGT Cheminots, à l’issue d’une intersyndicale, après la présentation en conseil des ministres d’un projet de loi d’habilitation permettant le recours à des ordonnances pour réformer le secteur ferroviaire.

Une première grève le 22 mars

Les syndicats ont déjà au programme une manifestation nationale des cheminots, le 22 mars à Paris, le même jour que les fonctionnaires.

>> A lire aussi : Réforme de la SNCF: Le gouvernement ne touchera pas à son «caractère public»

SUD Rail a déjà déposé seul un préavis de grève (du 21 mars à 20 heures au 23 mars à 8 heures) pour « permettre aux cheminots de participer » à cette manifestation. La CGT prévoit aussi des préavis de grève locaux. Et en Ile-de-France trois des quatre syndicats représentatifs à la RATP appellent à la grève le 22 mars pour soutenir les cheminots.