Lyon: Le musée d'art contemporain retire la vidéo de poulets brûlés par de fausses flammes

POLEMIQUE L'oeuvre d'Adel Abdessemed a été critiquée par plusieurs organisations de défense des animaux...

P.B.

— 

Adel Abdessemed a réalisé une vidéo mettant en scène des poulets en train de brûler au musée d'art contemporain de Lyon.
Adel Abdessemed a réalisé une vidéo mettant en scène des poulets en train de brûler au musée d'art contemporain de Lyon. — Capture d'écran twitter

Des fausses flammes un peu trop réalistes. Après la vive polémique sur les réseaux sociaux, le musée d’art contemporain de Lyon et l’artiste Adel Abdessemed « ont décidé de retirer l’œuvre Printemps », a annoncé mercredi l’établissement.

>> A lire aussi : VIDEO. Un artiste a-t-il le droit de maltraiter un animal dans une œuvre?

« Les réseaux sociaux puis la presse se sont déchaînés, à partir d’informations lacunaires et de ce fait trompeuses », accuse le musée. Qui le répète : la vidéo, qui montrait des poulets enflammés, « a été réalisée au Maroc avec une équipe de techniciens créateurs d’effets spéciaux pour le cinéma, qui utilisent couramment un produit pour créer des effets de flammes et d’incendie qui sont sans danger ».

« Pendant trois secondes »

L’artiste a notamment utilisé ce procédé sur lui-même dans l’œuvre Je suis innocent. Plusieurs défenseurs des droits des animaux, dont la Fondation Brigitte Bardot, ont toutefois dénoncé le stress généré sur les poulets pendant le tournage.

Selon le musée, « les poulets de Printemps qui n’ont été soumis à cet effet de flammes que pendant trois secondes et sous le contrôle strict des techniciens et de l’artiste pour éviter toute souffrance. Ces trois secondes ont été ensuite montées en boucle dans un dispositif sonore et visuel qui en accentue la dramatisation ».