Nantes: Une partie du campus universitaire bloquée ce mardi, incertitude pour mercredi

UNIVERSITE Le président de l'université assure que les cours reprendront mercredi matin...

J.U.

— 

Le campus du Tertre de l'université de Nantes.
Le campus du Tertre de l'université de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Nouvelle mobilisation à l’université de Nantes. Depuis ce mardi matin, une partie du campus du Tertre est bloquée. Selon la présidence de l’université, qui a décidé de suspendre les cours et activités toute la journée, une centaine de manifestants seraient à l’origine de ce blocus. Les bâtiments concernés sont les suivants : bâtiment Tertre, Censive, Igarun, faculté des langues et cultures étrangères, et recteur Schmitt.

Si le président de l’université assure que les cours reprendront mercredi matin, le collectif Université de Nantes en lutte indique que « la reconduction du blocage a été votée pour demain à l’unanimité ». Une assemblée générale doit se réunir à 8h30.

Parcoursup et migrants

Ce mardi matin, plusieurs revendications ont été votées lors d’une première AG. Les étudiants qui y participaient auraient notamment demandé « l’abrogation de la Loi Vidal ainsi que du dispositif Parcoursup », et « la démission du président de l’université Olivier Laboux », alors qu’une journée de mobilisation nationale est prévue jeudi.

La question de l’expulsion des migrants du bâtiment Censive et du château du Tertre, mercredi dernier, a également été évoquée. Si certains des occupants délogés ont retrouvé un toit, les étudiants réclament « une solution de relogement immédiate et durable pour les exilé-e-s toujours à la rue ou occupant des bâtiments ».